Toute l’actualité emploi finance

Etude Emploi de FedFinance: Bonne dynamique et rémunérations adaptées sur le marché de l’emploi des comptables et financiers d’entreprise

30 octobre 2014

Bonne dynamique et rémunérations adaptées sur le marché de l’emploi des comptables et financiers d’entreprise

Comment  les  candidats  en  comptabilité  et  finance d’entreprise  perçoivent-ils  le marché de  l’emploi ? Comment les attirer et  les fidéliser? Fed Finance, à travers son étude nationale « Recrutement en comptabilité et finance : attirer, rémunérer, fidéliser » donne le point de vue des professionnels de ces métiers.

Paris,  le  23  octobre  2014  –  Fed  Finance,  le  cabinet  de  recrutement  spécialiste  des métiers  de  la  finance  publie  son  étude  nationale  « Recrutement  en  comptabilité  et finance :  attirer,  rémunérer,  fidéliser ».  Réalisée  auprès  de  2 023  candidats  situés  en Île-de-France,  en  Rhône-Alpes,  en  PACA,  dans  le  Nord  et  en  région  Ouest,  elle  s’est déroulée entre mai et septembre 2014. En donnant la parole aux professionnels en poste (43 %) ou en recherche d’emploi (57 %), ses enseignements sont de précieux outils pour les recruteurs.

Les candidats confirment la bonne santé du marché de l’emploi en comptabilité et finance d’entreprise
Premier   enseignement   de   cette   étude,   les candidats   estiment   que   les   métiers   de   la comptabilité / finance   d’entreprise   bénéficient d’une  conjoncture  favorable.  69 %  considèrent le  marché  dynamique.  Cette  qualification  est
toutefois plus modérée chez les catégories plus expérimentées     (entre     21     et     30     ans d’expérience)  qui  ne  sont  plus  que  46 %  à  se prononcer en faveur du dynamisme. A l’opposé,
l’Ouest,  avec  82 %  est  la  région  qui  porte  le regard le plus positif sur le marché.

Les   professionnels   de   la   comptabilité   et   finance   d’entreprise   jugent   les rémunérations proposées en adéquation avec leurs profils
Les professionnels de la comptabilité et de la finance d’entreprise se montrent majoritairement satisfaits des salaires   proposés   dans   les   offres   d’emploi   qu’ils trouvent  en  adéquation  avec  leurs  profils  (68 %).
Cette  considération  est  encore  plus  importante  chez les professionnels débutants (1 à 5 ans d’expérience) avec  78 %  alors  qu’avec  le  temps,  elle  tend  à diminuer : entre 21 et 30 ans d’expérience, ils ne sont plus  que  59 %  à  considérer  que  la  rémunération  de l’offre  correspond  à  leur  profil  et  53 %  pour  les candidats au-delà de 30 ans d’expérience.

De bonnes perspectives d’évolution pour attirer et fidéliser les candidats
Juste derrière la rémunération (79 %), ce qui conduit un candidat à préférer un poste plutôt qu’un autre sont les perspectives d’évolution (74 %). Les candidats se montrent également  sensibles  à  la  situation  géographique  de  l’entreprise  (65 %  -  3è critère  de choix). Pour les professionnels ayant plus de 30 ans d’expérience, c’est même le premier critère   (80 %)   avant   la   rémunération   (77 %).   Au   niveau   régional,   la   situation géographique  de  l’entreprise  prend  le  pas  sur  les  perspectives  d’évolution  et  arrive  en deuxième place.
Tout comme les perspectives d’évolution (70 %), la bonne ambiance de travail (70 %)
est un facteur qui incite les professionnels à rester dans l’entreprise. Ces critères sont
encore plus déterminants chez les professionnels qui débutent leur carrière : 78 % pour
les moins de 5 ans,  72 % pour les candidats ayant entre 6 et 10 ans d’expérience.


À propos du Groupe Fed :

Créé  en  2001,  le  Groupe  Fed  (www.groupefed.fr)  est  le  premier  groupe  français  indépendant  en recrutement temporaire et permanent spécialisé à travers neuf marques : Fed Finance, Fed Human,
Fed Légal, Fed Supply, Fed Africa, Fed Office, Fed Business, Fed Construction et Fed Ingénierie. En
2014, le Groupe Fed compte 4 Associés : Alexandre Tamagnaud, Vincent Picard, Amaury de Vorges et
Hervé Savy. Le Groupe Fed a réalisé un chiffre d’affaires de 45,6 M€ en 2013. Il emploie aujourd’hui
141 collaborateurs répartis dans six bureaux en France : Paris, Nantes, Rennes, Lille, Lyon et Aix-en-
Provence. Le Groupe Fed est signataire de la Charte de la Diversité.

Pour plus d’informations :

Corinne Longuet - Relations presse

Tél. : 06 87 07 02 78

@ : corinne.longuet@sfr.fr

Frédérique Lamia – Responsable Communication Groupe Fed
Tél. : 01 40 82 74 17
@ : frederiquelamia@groupefed.fr

Les nominations en banque, finance, assurance.

27 octobre 2014

BNP Paribas Investment Partners (BNPP IP) : Co-head of financial engineering

Monsieur Raul Leote de Carvalho est promu co-head of financial engineering de BNPP IP, à ce poste depuis septembre 2014. Il conserve par ailleurs sa fonction de head of quantitative strategies & research, poste qu’il occupe depuis 2007.
Raul Leote de Carvalho, PhD theoretical physics de University of Bristol (1996), MSc condensed matter physics (1992), BSc chemistry de l’université de Lisbonne (1990), a réalisé le parcours suivant :
* Depuis 2007 : BNP Paribas Investment Partners (BNPP IP), head of quantitative strategies & research au sein de l’équipe Financial engineering.
* 2003-2007 : BNPP IP (à Paris), senior quantitative strategist au sein de l’équipe Global strategy.
* 1999-2002 : Paribas Asset Management (à Londres), quantitative analyst.
* Research associate en computational & theretical physics (pendant 3 ans) à University College of London, ENS de Lyon et University of Wuppertal (en Allemagne).

Ucar : Responsable administratif et financier

Monsieur Fabien Froger est nommé responsable administratif et financier d’Ucar, à ce poste depuis mai 2014. Il est sous la responsabilité directe de Madame Orietta Capezzuto, directeur général finance.

Carrefour Chine (groupe Carrefour) : Financial control director
Monsieur Réginald Gillet est promu financial control director de Carrefour Chine, à ce poste depuis octobre 2014.
Réginald Gillet occupait dernièrement le poste de directeur de la communication financière du groupe Carrefour.

Vinci : Directeur financier adjoint
Madame Marie Bastart est promue directeur financier adjoint de Vinci, à ce poste depuis octobre 2014.
Elle est ainsi en charge de la direction de la trésorerie et des financements, de la direction fiscale, de la coordination des opérations financières et des relations avec les agences de notation.
Marie Bastart, 47 ans, a réalisé le parcours suivant :
* 2004-2014 : Vinci, directeur de la trésorerie et du financement.
* 2000-2004 : GTM, trésorier groupe.
* 1994-2000 : Bouygues, trésorier du groupe ETDE puis responsable des financements de projets à l’international.
* Lanctuit, début de carrière comme trésorier.

Edmond de Rothschild France : Directeur administratif et financier
Monsieur Philippe Cieutat est nommé directeur administratif et financier de la société Edmond de Rothschild France, à ce poste depuis septembre 2014.
Il est sous la responsabilité directe de Monsieur Vincent Taupin, président du directoire, en charge des activités de la banque privée en France, et reporte fonctionnellement à Madame Cynthia Tobiano, chief financial officer du groupe. A ce titre, il devient membre du comité exécutif.
Philippe Cieutat, 37 ans, ESSEC Business School (2000), IEP Paris (1998), a réalisé le parcours suivant :
* 2013-2014 : HSBC France, directeur de la stratégie et de l’organisation.
* 2009-2013 : HSBC Global Asset Management, directeur financier du métier Gestion d’actifs.
* 2005-2009 : HSBC France, inspecteur au sein de la direction de l’inspection.
* 2002-2005 : Mazars et Guérard, début de carrière comme responsable de mission.

« Rubrique réalisée en partenariat avec Nomination : 1er service d’informations et de veille sur les décideurs. » www.nomination.fr

Les nominations en banque, finance, assurance.

20 octobre 2014

Edmond de Rothschild France : Directeur administratif et financier

Monsieur Philippe Cieutat est nommé directeur administratif et financier de la société Edmond de Rothschild France, à ce poste depuis septembre 2014. Il est sous la responsabilité directe de Monsieur Vincent Taupin, président du directoire, en charge des activités de la banque privée en France, et reporte fonctionnellement à Madame Cynthia Tobiano, chief financial officer du groupe. A ce titre, il devient membre du comité exécutif.
Philippe Cieutat, 37 ans, ESSEC Business School (2000), IEP Paris (1998), a réalisé le parcours suivant :
* 2013-2014 : HSBC France, directeur de la stratégie et de l’organisation.
* 2009-2013 : HSBC Global Asset Management, directeur financier du métier Gestion d’actifs.
* 2005-2009 : HSBC France, inspecteur au sein de la direction de l’inspection.
* 2002-2005 : Mazars et Guérard, début de carrière comme responsable de mission.

Deloitte France : Associé responsable des Services financiers au sein de Monitor Deloitte

Monsieur Cyril Gay Belan est nommé associé responsable des Services financiers au sein de Monitor Deloitte, à ce poste depuis septembre 2014. Il est sous la responsabilité directe de Monsieur Didier Taupin, associé responsable du consulting. Il s’agit de l’activité Conseil en stratégie de Deloitte.
Cyril Gay Belan, 43 ans, MSG de l’université Paris-Dauphine (1994), MBA de l’université de Georgetown (Etats-Unis, 2001), a réalisé le parcours suivant :
* 2012-2014 : Roland Berger Strategy Consultants, partner au sein du centre de compétences Services financiers.
* 2005-2012 : Oliver Wyman, notamment partner au sein de la practice Assurance pour la France et les pays francophones (2008).
* 2001-2005 : Groupama, à la direction de la stratégie, puis directeur de missions auprès du directeur général France.
* 1996-2001 : Marsh & McLennan, début de carrière à Hong Kong puis en Espagne.

Groupe La Poste : Directeur de l’audit et des risques

Madame Yolaine de Courson est promue directeur de l’audit et des risques du groupe La Poste, à ce poste depuis septembre 2014, en remplacement de Monsieur Claude Viet qui a fait valoir ses droits à la retraite.
Yolaine de Courson, 61 ans, ESSEC Business School, maîtrise de sciences économiques de l’université Paris-X, a réalisé le parcours suivant :
* 2002-2014 : GeoPost (groupe La Poste), directeur général délégué, en charge des finances.
* 2000-2002 : EADS (après la fusion avec Aeropatiale), directeur des financements et de la trésorerie.
* 1984-2000 : Aerospatiale, successivement responsable de l’organisation comptable et de la consolidation, directeur fiscal et comptable, directeur financier de la division des missiles, directeur du contrôle de gestion, des financements et des acquisitions.
* 1979-1984 : Responsable de l’organisation et des procédures successivement chez Produits chimiques Ugines Kuhlmann (PCUK) et Atocem (aujourd’hui Arkema).
* 1977-1979 : Cabinet Coopers & Lybrand, auditeur.

EY France (groupe EY) : Directeur associé au sein de l’activité Audit et Conseil comptable

Monsieur Jean-Pierre Caton est promu directeur associé au sein de l’activité Audit et Conseil comptable d’EY France, à ce poste depuis juillet 2014. Il est sous la responsabilité directe de Monsieur Jean Bouquot, associé, responsable de l’activité Audit et Conseil comptable. Il participe également à de nombreuses missions d’accompagnement des directions comptables et financières (introductions en bourse, acquisitions, problématiques de contrôle interne).
Jean-Pierre Caton, 38 ans, expert-comptable (2012), EM Lyon (1999), a réalisé le parcours suivant :
* 2011-2014 : EY, en charge de la coordination de l’audit d’Entreprises de taille intermédiaire (ETI) et de clients côtés et internationaux au sein du bureau de Bordeaux.
* 1999-2011 : EY, début de carrière en audit au sein des équipes du bureau de Lyon.

« Rubrique réalisée en partenariat avec Nomination : 1er service d’informations et de veille sur les décideurs. » www.nomination.fr

«Plus de 60% avaient reçu une promesse d’embauche avant même d’être diplômé!», Mmes Brial, Palas-Saltiel et Rousselet, Responsables du Master Banque et Assurance de l’UPEM, 2014.

13 octobre 2014

Est-ce que vous pouvez nous présenter le diplôme ?
Le Master Banque et Assurance de l’UPEM a pour vocation de former les futurs directeurs d’agence bancaires, les futurs conseillers clientèles professionnelles ou chargés d’affaires des réseaux bancaires et d’assurance.

Il a été créé en septembre 2011. C’est donc une formation récente. L’idée du lancement de ce Master part d’un constat simple : le nombre de recrutements annuel dans la banque de réseau. En effet, 24 000 recrutements ont eu lieu dans les banques en 2013 dont 62% dans le réseau. Ce sont dans 64% des cas des jeunes de moins de 30 ans, et plus de 40% de Bac+4/5. Six recrutements sur dix se font en CDI.

Combien avez vous de promotions ?
Nous avons diplômé notre deuxième promotion en juillet 2014. Aujourd’hui, donc deux mois après leur sortie, 80% d’entre eux sont dores et déjà en CDI, et plus de 60% avaient reçu une promesse d’embauche avant même d’être diplômé !

Quel est l’objectif de la formation ?
Comme je le disais, le Master Banque et Assurance de l’UPEM a pour vocation de former les futurs directeurs d’agence bancaires, les futurs conseillers clientèles professionnelles ou chargés d’affaires des réseaux bancaires et d’assurance. L’objectif de la formation est donc de préparer les étudiants à prendre à charge ces postes en fin de formation mais nous avons éaglement pour objectif de développer leur potentiel pour pouvoir évoluer professionnellement au sein des réseaux bancaires.

Quels sont les points forts du programme ?
Ce programme permet une excellente insertion professionnelle. Cela est dû certes au marché de l’emploi dans le secteur mais aussi à d’autres facteurs. Un de ses facteurs est que le master est en apprentissage. Par ailleurs, l’enseignement dispensé a été pensé et est chaque année amélioré avec les futurs employeurs. Il est tourné autour de quatre compétences identifiées comme fondamentales par les enseignants comme les praticiens : la gestion de la relation client, le management d’équipes, le pilotage d’un centre de profit et la gestion des risques bancaires.

Quels sont les profils des étudiants ?
Les étudiants sont admis en M1 après l’obtention d’une licence en économie gestion ou de façon plus exceptionnelle d’une licence professionnelle en banque. Les titulaires d’autres licences peuvent également être admis sous condition de démontrer une motivation très forte pour le secteur. Le fait d’avoir une première expérience en banque ou en assurance est un atout.
Comment est composé le corps enseignants ?
Le corps enseignant est composé de 55% d’enseignants-chercheurs et 45% de praticiens.

Quelles sont vos relations avec les entreprises ?
Nous sommes en contact étroit avec les entreprises. Nous avons trois entreprises partenaires : Société Générale, LCL et BNP Paribas. Nous organisons plusieurs fois par an des réunions pour faire un point individuel sur le développement de chaque étudiant apprenti mais aussi du master. Nous recherchons de nouveaux partenaires et pour cela entretenons des contacts avec d’autres banques.
Enfin, comme nos étudiants sont en apprentissages, nous les visitons sur leur lieu de travail une ou deux fois par an. Nous sommes ainsi directement en prise avec des problématiques de terrain.

Que deviennent vos anciens ? Est-ce que vous avez des exemples ?
Les anciens de la promo 2014 sont devenu dans environ 45% des cas directeurs d’agence bancaire, 25% sont chargés de clientèle professionnelle et 15% ont des postes de back office en marketing ou en stratégie.

Est-ce que votre formation est accessible également en formation continue ?
Notre formation est accessible en formation continue. Elle agit ainsi en accélérateur de carrière pour des cadres de la banque de réseau ou dans les assurances.

Comment procédez vous pour faire évoluer votre programme ?
Nous organisons tous les ans des comités de perfectionnement de la formation dans lesquels nous impliquons des étudiants, des maîtres d’apprentissage et des enseignants. Ceci nous permet de faire évoluer le contenu pédagogique de la formation.
Les étudiants doivent également remplir deux fois par an des questionnaires d’évaluation des enseignements.

Enfin, des réunions ont lieu avec les délégués de classe pour faire remonter des points de fonctionnement qui peuvent s’avérer bloquants.
Notre master est membre du réseau IAE, et, en tant qu’Ecole Universitaire de Management, il nous ait demandé d’améliorer notre offre d’enseignement en permanence.

Interview du 13/10/2014


Présentation des trois responsables pédagogiques :

Bérangère BRIAL
Maître de conférences en marketing, elle enseigne, entre autre, le marketing bancaire. En tant que chercheur à l’Institut de Recherche en Gestion, elle mène des recherches sur les clients des banques.

Valérie PALLAS-SALTIEL
Maître de conférences en sciences de gestion, elle enseigne principalement le contrôle de gestion et le pilotage de la performance. Ses recherches portent sur les problématiques d’organisation et de contrôle des banques (contrôle interne, management par les processus, gestion des connaissances) mais aussi sur la responsabilité sociale des banques en matière de financement.

Evelyne ROUSSELET
Maître de conférences, elle enseigne principalement le management stratégique des organisations l’histoire du secteur bancaire. Ses recherches portent sur la dynamique concurrentielle, les problématiques stratégiques des banques et leurs salariés.

Les nominations en banque, finance, assurance.

13 octobre 2014

Etihad Airways : Chief operating officer Equity Partners

Monsieur Bruno Matheu est nommé chief operating officer Equity Partners au sein de l’Etihad Airways Aviation Group, à compter du mois de décembre 2014. Il est sous la responsabilité directe de Monsieur James Hogan, chief executive officer. Il est ainsi en charge des développements stratégiques pour optimiser les performances de l’entreprise, des revenus et des synergies de coûts entre Etihad et ses partenaires financiers à travers le monde, et de la direction stratégique des partenaires aériens dans lesquels Etihad Airways a une responsabilité de gestion.

Bruno Matheu, 51 ans, Centrale Paris (1986), a réalisé le parcours suivant :
* 2013-2014 : Air France, directeur général délégué activité Passage long-courrier.
* 2010-2012 : Air France, directeur général délégué commercial.
* 2002-2009 : Air France, directeur général adjoint marketing et réseau.
* 1998-2001 : Air France, directeur général adjoint chargé de la gestion du réseau.
* 1997-1998 : Air France, directeur de l’optimisation du réseau, en charge du programme, du pricing/yield management et des ressources partenaires (franchises et affrètements).
* 1995-1997 : Air France, directeur du programme.
* 1992-1995 : Air France, responsable du service Synthèse économique de la direction du programme.
* 1990-1992 : Union de transports aériens (UTA), chef du département Planification économique.
* 1986-1990 : UTA, début de carrière comme ingénieur puis responsable d’études.

CBRE Valuation (CBRE) : Senior valuer

Monsieur Rémi Durand-Gasselin est nommé senior valuer de CBRE Valuation, à ce poste depuis août 2014. Il est sous la responsabilité directe de Monsieur Jérôme de Laboulaye, directeur du département International.

Rémi Durand-Gasselin, 37 ans, MRICS (2011), master’s degree (2001) et MBA finance (2000) de Toulouse Business School, a réalisé le parcours suivant :
* 2009-2014 : Jones Lang LaSalle, expert immobilier.
* 2006-2009 : Savills France, expert immobilier au sein du département Expertise.
* Pierre et Vacances, contrôleur de gestion.
* En poste chez Veolia (Vivendi Environnement, à Sidney).

Allianz SE : Responsable Group Audit

Monsieur Hervé Gloaguen est promu responsable Group Audit d’Allianz SE, à compter de janvier 2015. Il est sous la responsabilité directe de Monsieur Michael Diekmann, président du directoire.

Hervé Gloaguen, 50 ans, Stanford executive program de Stanford University (Etats-Unis, 2002), HEC (1986), a réalisé le parcours suivant :
* 2010-2014 : Allianz France, membre du comité exécutif en charge de l’unité Fonctions centrales.
* 2005-2010 : Groupe Allianz (à Munich), directeur de l’audit général du groupe.
* 2003-2005 : AGF, directeur de l’audit général du groupe, membre du comité de direction générale (2004).
* 1997-2003 : Banque AGF (devenu Allianz Banque), directeur général adjoint, en charge des activités de services aux particuliers.
* 1993-1997 : Groupe Worms & Cie, en poste au sein de ses filiales de banque, de gestion privée et de gestion d’actifs.
* 1987-1993 : A commencé sa carrière chez Ernst & Young (à Paris et à Londres) en tant que responsable audit et conseil auprès de banques et d’institutions financières.

RATP Dev : Directeur administratif et financier

Monsieur Romain Ferrière est promu directeur administratif et financier de RATP Dev, à ce poste depuis octobre 2014, en remplacement de Madame Laurence Batlle. Il est ainsi en charge de la finance, du financement et de la trésorerie, de la fiscalité, des systèmes d’information, du juridique et des secteurs M&A et assurance. Il rejoint le comité de direction de RATP Dev.

Romain Ferrière, 39 ans, Arts et Métiers ParisTech (1998), DEA génie des matériaux et procédés de l’ENS Cachan (1998), a réalisé le parcours suivant :
* 2013-2014 : RATP Dev, directeur financier adjoint.
* 2012-2013 : Constellium (ex-Pechiney), contrôleur financier ventes.
* 2006-2011 : Ernst & Young (devenu EY), senior manager corporate finance.
* 2005-2006 : Atos Origin, chargé de mission auprès du directeur administratif et financier groupe.
* 2002-2004 : Andersen Business Consulting, consultant senior.
* 1999-2001 : Arthur Andersen, début de carrière comme auditeur financier.

« Rubrique réalisée en partenariat avec Nomination : 1er service d’informations et de veille sur les décideurs. » www.nomination.fr

Découvrez le Career starter Toulouse Business School

10 octobre 2014

Un dispositif d’accompagnement vers l’emploi

Né d’une volonté de coordonner l’ensemble des actions de Toulouse Business School, dédiées au développement de l’employabilité de nos étudiants, le Career Starter voit le jour en septembre 2011.

Ce dispositif novateur consiste à accompagner les étudiants dans leurs démarches professionnelles et à les guider dans leur orientation, avec l’appui des acteurs économiques de la région Midi-Pyrénées. Aujourd’hui destiné aux étudiants du programme Grande Ecole, le Career Starter a pour vocation d’être étendu au programme Bachelor et aux Mastères Spécialisés.

Une démarche et des services structurés

Tout au long du parcours des étudiants, un ensemble d’actions d’accompagnement individuel et collectif leur est proposé. Une boîte à outils efficace est à leur disposition pour gérer leur recherche de stage ou d’emploi.

Des missions coordonnées pour une meilleure efficacité

Le Career Starter accompagne les étudiants tout au long de leur scolarité et les aide à l’élaboration de leur projet d’étude et professionnel. Il vise également à faciliter la transition entre l’école et l’entreprise et à accompagner nos étudiants vers l’emploi, tout au long de leur carrière.

>> Pour en savoir plus

«Les entreprises sont partie prenante dans la pédagogie de la 5ème année Corporate Finance et gestion des risques» ,Amel Sahli, Responsable 5ème année Corporate Finance & gestion des risques, EMLV, 2014.

9 octobre 2014

Est-ce que vous pouvez nous présenter le diplôme?
La majeure « Corporate Finance & gestion des risques » a pour vocation de former les étudiants de l’EMLV aux métiers de la direction financière, de l’audit–Conseil et des métiers de la banque.
Elle a été lancée en 2007 dans le cadre de l’accréditation de l’EMLV au diplôme Bac +5 Visé.

Combien avez-vous de promotions ?
Cette année nous serons à notre 7ième promotion

Quel est l’objectif de la formation ?
L’objectif de la formation est de préparer les étudiants aux exigences de la fonction de Manager Financier sous ses différentes dimensions.

Quels sont les points forts du programme ?
La formation s’appuie sur des outils pédagogiques innovants se basant sur l’expérience des intervenants, et sur de nombreux travaux et étude de cas en équipe.
Le programme porte sur l’approfondissement de la finance d’entreprise, l’ingénierie financière, l’audit et la méthodologie du conseil.

Quels sont les profils des étudiants ?
Essentiellement des étudiants issus de la filière Finance de l’EMLV ainsi qu’un nombre important d’intégrés issus des universités et des écoles d’ingénieurs.

Comment est composé le corps enseignants ?
60% de professionnels et 40% d’enseignants-chercheurs

Quelles sont vos relations avec les entreprises ?
Les entreprises sont partie prenante dans la pédagogie de la 5ième année Corporate Finance et gestion des risques. Par exemple, dans le cadre du module « Projet consultant junior », des professionnels de la BPI (banque d’investissement) et de Chausson Finance (Private equity) suivent et encadrent les étudiants dans la réalisation de projets réels.

Que deviennent vos anciens ? Est-ce que vous avez des exemples ?
Les missions sont pour la plupart dans le secteur du capital investissement, de l’analyse financière, de l’audit et du conseil.
Ci-joint un exemple de stage réussi par deux de nos étudiants http://www.emlv.fr/grands-prix-de-la-transparence-2013-classement-de-la-transparence-des-societes-cotees-portant-sur-linformation-reglementee/
Exemples d’entreprises ayant offert des stages à nos étudiants : Duarez, Eurogroup consulting, Amundi, BNP, Crédit Agricole, Natixis, Bred, RATP, Arval, Labrador SAS, OSEO , SNCF, HSBC, AXA, Groupama, Groupe Malherbes
Les perspectives de carrière offertes à la sortie de la majeure sont très larges : directions financières et comptables, audit externe et interne, analyse financière, conseil financier, banque, assurance…
Pour les étudiants des dernières promotions 2009, 2010, 2011, c’est le secteur de l’audit qui a capté le plus de diplômés. Les promotions 2012,2013 ont été plus recrutées par le secteur de la banque.

Est-ce que votre formation est accessible également en formation continue ?
Actuellement non

Comment procédez-vous pour faire évoluer votre programme ?
Des questionnaires distribués aux étudiants à la fin de chaque cours nous permettent d’évaluer la pertinence de la formation par rapport aux objectifs qui lui sont assignés.
Des réunions régulières avec les intervenants et les étudiants sont également programmés à cet effet.

Interview du 09.10.2014


Amel Sahli responsable « 5ième année Corporate Finance & gestion des risques » Ecole de management Léonard de Vinci.
Elle est Docteur en Sciences de Gestion, enseigne l’analyse et l’évaluation financière, ses travaux de recherche portent essentiellement sur la gouvernance d’entreprise et le financement par Capital investissement. Membre de Devinci Finance Lab.

Les nominations en banque, finance, assurance.

6 octobre 2014

Conseil régional d’Ile-de-France : Vice-président en charge du personnel, de l’administration générale et des marchés publics
Madame Corinne Bord est élue vice-président en charge du personnel, de l’administration générale et des marchés publics du Conseil régional d’Ile-de-France, à ce poste depuis septembre 2014. Elle est sous la responsabilité directe de Monsieur Jean-Paul Huchon, président. Succédant à Madame Michèle Sabban, elle est conseiller municipal à Noisy-le-Sec.

Corinne Bord, 44 ans, a réalisé le parcours suivant :
* 2010-2014 : Secrétaire de la commission Développement économique, innovation et tourisme.
* Ville et métropole de Reims, directeur des relations avec les citoyens et de la démocratie locale.
* Ville de Brétigny-sur-Orge (91), directeur de cabinet.
* Ville d’Argenteuil-Bezons (95), directeur de cabinet.

RocTool : Directeur administratif et financier
Monsieur Nicola Gobbo est nommé directeur administratif et financier de RocTool, à ce poste depuis avril 2014, en remplacement de Monsieur Hervé Joab. Il est également en charge du planning stratégique.
Nicola Gobbo, 32 ans, master management de l’ESCP Europe (2007), université Ca’ Foscari di Venezia (2006), a réalisé le parcours suivant :
* 2012-2014 : Fondateur et directeur administratif et financier d’une société d’édition.
* 2010-2012 : Consultant en opérations de capital transmission transeuropéennes.
* 2008-2009 : ACG Private Equity, analyste.
* 2007-2007 : AGF Private Equity, analyste.
* 2006-2007 : Calyon Corporate & Investment Banking (groupe Crédit agricole), analyste.

Ludendo : Directeur exécutif finances du groupe
Monsieur Geoffroy de Villeneuve est promu directeur exécutif finances du groupe Ludendo, à ce poste depuis octobre 2014, en remplacement de Monsieur Jean des Courtis. Il est sous la responsabilité directe de Monsieur Jean-Michel Grunberg, président. Il intervient comme chef de projet de la mise en oeuvre d’un nouveau système d’information financier groupe couvrant les fonctions comptabilité, immobilisations, reporting et consolidation.

Geoffroy de Villeneuve, ESCEM (1985), a réalisé le parcours suivant :
* 2000-2013 : Geodis, en poste à la direction financière.
* 1988-1999 : Début de carrière chez Accenture avant d’intégrer la direction financière de Marks & Spencer.

FreeMoos : Directeur administratif et financier
Monsieur Jean-Paul Anquetil est nommé directeur administratif et financier de FreeMoos, à ce poste depuis juin 2014.

« Rubrique réalisée en partenariat avec Nomination : 1er service d’informations et de veille sur les décideurs. » www.nomination.fr

«Il constitue, de surcroît, une première étape pour devenir associé de cabinet ou cadre dirigeant.», Enrico Prinz, Responsable du Master 2 «Audit Financier et Opérationnel» à l’EM Strasbourg, 2014.

1 octobre 2014

Est-ce que vous pouvez nous présenter le diplôme? Le Master 2 « Audit Financier et Opérationnel » constitue l’un de nos plus anciens Masters qui a été créé en 1994 sous la forme d’un DESS à l’Institut d’Administration des Entreprises (IAE) de l’Université Robert Schuman de Strasbourg (aujourd’hui intégré à l’EM Strasbourg Business School, composante de l’Université de Strasbourg).
Le parcours a pour finalité de former des cadres de haut niveau maîtrisant toutes les facettes de l’audit interne, externe et du commissariat aux comptes, tant au niveau national qu’à l’international. Il constitue, de surcroît, une première étape pour devenir associé de cabinet ou cadre dirigeant.
La formation prépare aussi bien à l’exercice de fonctions de responsabilité dans les services d’audit interne de groupes industriels, bancaires ou de service et des collectivités territoriales qu’aux missions variées dans les cabinets d’audit externe.

Combien avez vous de promotions ? Le parcours « Audit Financier et Opérationnel » a fêté l’an dernier ses 20 ans et nous avons tout récemment accueilli la 21ème promotion.
Quel est l’objectif de la formation ? L’objectif du parcours est d’offrir aux étudiants des enseignements spécifiques leur permettant d’acquérir les techniques et concepts relatifs à l’audit et de développer une capacité forte de réflexion et d’analyse. Outre ces compétences techniques et d’analyse, les étudiants bénéficient de plusieurs cours dispensés intégralement en langue anglaise ce qui leur permet également de valoriser leurs connaissances dans un environnement international attractif et évolutif.
La préparation, à la fin du parcours, d’un mémoire visant à apporter des réponses à des problématiques concrètes du monde des auditeurs au travers une analyse scientifique permettra aux étudiants d’appliquer « sur le terrain » les outils et techniques acquis en cours et de développer une compétence recherchée à nos jours : la capacité de synthèse.
Quels sont les points forts du programme ? Sa particularité fut déjà à l’époque et l’est toujours à être l’une des rares formations en France offrant un cursus qui dépasse l’enseignement des facettes de l’audit « classique » puisqu’il forme également des experts à mêmes de réaliser des audits « opérationnels » dans les domaines de la production ou de l’informatique, par exemple. Cette double-compétence constitue un avantage non négligeable pour nos étudiants qui facilite leur insertion professionnelle.
Au vu de la position géographique de l’EM Strasbourg Business School et des missions trans-frontalières de bon nombre de nos intervenants professionnels, la formation constitue, par ailleurs, un bon tremplin pour démarrer une carrière intéressante en Suisse, au Luxembourg ou en Allemagne.
Quels sont les profils des étudiants ? Les candidats intégrant la formation disposent généralement d’un diplôme de niveau Bac+4 en finance, comptabilité ou droit, ou encore de parcours généralistes tels que sciences de gestion ou AES.
Le parcours est, par ailleurs, également accessible en formation continue ce qui constitue une possibilité pour les personnes ayant déjà des expériences professionnelles de se réorienter ou encore d’enrichir leur profil par l’acquisition de compétences complémentaires.
Comment est composé le corps enseignants ? L’équipe pédagogique est composée tant d’universitaires spécialisés dans les domaines comptabilité, audit, finance ou droit que de nombreux intervenants professionnels hautement qualifiés (commissaires aux comptes, experts comptables, associés et directeurs de cabinet, auditeurs, juristes, contrôleurs de gestion).
Parmi les professionnels, les cabinets locaux sont aussi bien représentés que les « Big 4 » (Rem. : KPMG, PriceWaterhouseCoopers, Ernst & Young et Deloitte), ce qui offre aux étudiants de belles opportunités pour nouer des contacts, trouver un stage et préparer ainsi leur carrière professionnelle future. Quelles sont vos relations avec les entreprises ? Le parcours bénéficie de très bons contacts avec les cabinets d’audit et d’expertise comptable locaux, nationaux et internationaux. Ces relations sont, par ailleurs, régulièrement intensifiées par l’organisation d’un forum annuel d’audit auquel s’ajoutent d’autres événements comme, par exemple, des visites d’entreprise ou de cabinets.
Grace à ces contacts, les étudiants trouvent généralement sans difficultés des cabinets ou entreprises pour réaliser leur stage.
Dans ce contexte, il faut également noter que les étudiants ont accès aux événements organisés par l’Antenne Est de l’Institut Français des Auditeurs et Contrôleurs Internes (IFACI) où ils peuvent échanger avec les professionnels sur des thèmes d’actualité ou encore chercher conseil pour leur carrière future.
La qualité des contacts se reflète finalement par le taux élevé d’étudiants trouvant avant même la fin officielle du parcours un emploi, dont une grande partie dans les sociétés dans lesquelles ils ont effectué leur stage.
Que deviennent vos anciens ? Est-ce que vous avez des exemples ? Après leurs études, plus de la moitié de nos diplômés exerce les fonctions d’auditeurs juniors dans les cabinets d’audit locaux et nationaux ou devient auditeur interne dans les entreprises industrielles ou les collectivités locales. Une partie démarre également leur carrière professionnelle directement dans les grands cabinets à l’étranger.

Témoignage d’étudiants :

«Souhaitant me réorienter vers les métiers de la finance et de la comptabilité, j’ai intégré le Master AFO en formation continue après une expérience de plusieurs années en entreprise. J’ai choisi cette formation pour sa bonne insertion professionnelle, en particulier auprès des grands cabinets d’audit de la région.
L’enseignement, dispensé majoritairement par des professionnels, couvre l’essentiel des fa-cettes de l’audit interne et de l’audit externe et permet d’être rapidement opérationnel lors du stage de fin d’études. Ce stage, que j’ai réalisé dans un cabinet, m’a permis d’appréhender les différents aspects du métier d’auditeur financier au travers de missions particulièrement variées. Cette première expérience dans l’audit aura été déterminante puisque seulement quelques semaines après la fin de mon stage j’ai été recruté en tant qu’auditeur externe par le groupe Deloitte.»
- Cyril ABDICHE (promotion 2013/2014)

«Mon parcours.
Après un baccalauréat ES, j’ai effectué quatre années à l’Institut d’Etudes Politiques (IEP) de Strasbourg en Economie et Entreprises, avant de faire ma dernière années au sein du Master 2 Audit Financier et Opérationnel (AFO) de l’Ecole de Management de Strasbourg (EMS). Je suis maintenant auditeur financier chez le cabinet PwC à Luxembourg, spécialisé dans l’audit de fonds d’investissement en infrastructure et immobilier, depuis octobre 2013. J’ai reçu ma première promotion en juin dernier et j’ai la possibilité de devenir senior d’ici juin 2015, soit à peine deux ans après mon entrée en cabinet. Mes missions sont assez variées, puisqu’en dépit de ma spécialisation, j’interviens non seulement sur des fonds d’investissement, mais aussi sur des structures holdings et des sociétés opérationnelles (industrie).

L’apport du M2 AFO.
Le M2 Audit Financier et Opérationnel de l’EMS m’a permis, dans le contexte de mon par-cours personnel, de préparer mon entrée sur le marché du travail en cabinet d’audit. C’est une formation de qualité qui m’a permis d’acquérir tout le vocable et les notions essentielles à un praticien de l’audit pour exercer son métier. Les cours sont eux-mêmes assez variés et permettent aussi bien de renforcer des acquis en comptabilité, notamment en normes interna-tionales (IFRS) et en consolidation, que de se familiariser avec les concepts de l’audit légal ou d’autres formes d’audit (ressources humaines, production) et d’approfondir certains aspects de la finance (instruments financiers, dérivés). Une proportion appréciable de ces cours est dispensée par des professionnels du secteur, dont des associés et directeurs des grands cabinets (PwC, KPMG et Deloitte), ce qui permet aussi d’y apporter une dimension pratique et connectée aux problématiques de terrain. De fait, c’est une formation qui combine avec efficacité de solides bases théoriques avec la pratique quotidienne en cabinet. C’est un master qui propose un bon rapport qualité-prix, car moins cher que les alternatives comme la forma-tion de l’Ecole de Management de Lyon, tout en acquérant les compétences nécessaires à la pratique de l’audit. Il est à noter que d’autres se sont aussi orientés vers l’audit interne ou le contrôle de gestion. Les débouchés vont donc au-delà du simple audit externe en cabinet.

M2 AFO et insertion professionnelle.

Le M2 Audit Financier et Opérationnel de l’EMS ouvre les portes du monde professionnel : un salon de l’audit est tenu en septembre/octobre à l’EMS qui réunit des professionnels du secteur, aussi bien venus des cabinets basés à Strasbourg (locaux ou internationaux) que de Paris ou Luxembourg. C’est une phase au cours de laquelle la grande majorité des étudiants trouvent un stage dans ces structures, car le M2 comprend un stage de 4 mois de janvier à avril. Le stage est d’autant plus intéressant qu’il débouche quasi-automatiquement sur une offre en CDI à l’issue du diplôme. Parmi ces cabinets figurent évidemment les Big Four (PwC, KPMG, Deloitte et EY), mais aussi des structures locales comme FIBA, Gross Hugel, etc. Les résultats du M2 à cet égard sont probants ; la plupart des mes camarades de promotion se sont insérés très rapidement sur le marché du travail. J’ai moi-même obtenu mon CDI chez PwC Luxembourg en novembre 2012, soit un an avec mon début en octobre 2013.

Pourquoi l’audit ?
L’audit est un secteur à l’épreuve de la crise ; le commissariat aux comptes reste une obliga-tion légale et est de ce fait plus contra-cyclique que d’autres pans du secteur des services financiers comme la banque d’investissement ou le marketing. L’audit est une porte d’entrée pour beaucoup de jeunes diplômés qui n’ont pas de mal, après deux à quatre ans dans le sec-teur, à se reconvertir dans d’autres positions. L’audit lui-même constitue une option de carrière intéressante avec des promotions rapides et des rémunérations attractives (ainsi qu’un package : voiture en leasing, mutuelle à prix cassé, bonus, plans retraite, etc.), ainsi que des problématiques intéressantes et un contexte professionnel stimulant. A fortiori, c’est un type de carrière encore plus attractif au Luxembourg où les rémunérations, les possibilités de carrière et la qualité de vie sont extrêmement alléchantes. Le M2 est aussi reconnu au Luxembourg et a encore permis cette année à certains de ces étudiants de venir travailler ici.» - Flavien TULLIEZ (promotion 2012/2013)

Est-ce que votre formation est accessible également en formation continue ? Le parcours est accessible tant en formation initiale qu’en alternance sous forme de formation continue ou de contrat de professionnalisation.
Comment procédez vous pour faire évoluer votre programme ? Le parcours est régulièrement évalué dans le cadre de réunions pédagogiques visant une amélioration continue de la qualité des enseignements ainsi qu’une adaptation aux évolutions récentes dans les domaines de l’audit et du contrôle interne.
Outre ces réunions pédagogiques, les étudiants évaluent chaque année les enseignements, l’objectif étant de vérifier si ces derniers leur ont permis d’atteindre les objectifs pédagogiques du programme. La participation du maître de stage à la soutenance des mémoires permet, de surcroît, d’avoir un feedback direct des praticiens sur la qualité du programme.

Propos recueilli le 01/10/2014


Enrico Prinz est enseignant-chercheur en finance à l’EM Strasbourg Business School. Outre le Master « Audit Financier et Opérationnel », il est responsable du Master « Management transfrontalier franco-allemand ». Ses travaux de recherche portent sur des questions de gouvernance d’entreprises telles que la rémunération des dirigeants, l’efficacité du conseil d’administration et la création de valeur. crédit photo © Marie Faggiano

Les nominations en banque, finance, assurance.

29 septembre 2014

Groupe Caisse des dépôts (CDC) : Secrétaire général de la direction de l’exécution des opérations financières

Monsieur Jérôme Lamy est nommé secrétaire général de la direction de l’exécution des opérations financières du Groupe CDC, à ce poste depuis juillet 2014. Il est sous la responsabilité directe de Monsieur Pierre-René Lemas, directeur général.
Jérôme Lamy, conseiller maître à la Cour des comptes, occupait le poste de directeur général de la Comédie-Française, de 2006 à 2014.

Crédit du Nord : Directeur financier groupe

Madame Clara Lévy-Barouch est promue directeur financier du groupe Crédit du Nord, à ce poste depuis de septembre 2014, en remplacement de Monsieur Frédéric Figer. Elle est sous la responsabilité directe de Monsieur Philippe Aymerich, directeur général. Elle intègre à ce titre le comité exécutif du groupe.
Clara Lévy-Barouch, 40 ans, ESC Reims, a réalisé le parcours suivant :

* 2013-2014 : Groupe Crédit du Nord, directeur financier délégué.
* 2008-NC : Société générale, responsable du contrôle permanent comptable et réglementaire.
* 1997-NC : Début de carrière au sein du cabinet Arthur Andersen (devenu Ernst & Young).

J.P. Morgan Asset Management : Directeur commercial sur le segment des conseillers financiers
Monsieur Stéphane Vonthron est nommé directeur commercial sur le segment des conseillers financiers de J.P. Morgan Asset Management, à ce poste depuis septembre 2014. Il est ainsi en charge du développement de la clientèle des conseillers financiers.
Stéphane Vonthron, ESC Reims (2005), a réalisé le parcours suivant :
* NC-2014 : Financière de l’Echiquier, directeur commercial grands comptes.
* 2005-2009 : Financière de l’Echiquier, responsable commercial auprès des CGPI.

HSBC France (groupe HSBC) : Directeur financier
Madame Laurence Rogier est promue directeur financier de HSBC France, à ce poste depuis septembre 2014, en remplacement de Monsieur Matthieu Kiss. Elle rejoint le comité exécutif de HSBC France.
Laurence Rogier, 50 ans, ESCP Europe (1987), SFAF, a réalisé le parcours suivant :
* 2012-2014 : HSBC France, directeur des opérations de la direction financière.
* 2010-2012 : HSBC France, program manager au sein de la direction financière pour diriger la migration du système comptable.
* 2008-2010 : HSBC France, responsable du middle office en charge des entrées en relation de la Banque de Financement, d’Investissement et de Marchés.
* 2006-2008 : HSBC France, project manager au sein des fonctions supports de la Banque de Financement, d’Investissement et de Marchés.
* 2002-2006 : CCF (devenue HSBC en 2005), responsable du département Financier de la Banque de Financement, d’Investissement et de Marchés.
* 1991-2002 : CCF, diverses fonctions comptables, de contrôle de gestion et de middle office au sein de la Banque de Marchés.
* 1987-1991 : CCF, début de carrière comme analyste financier au sein de la direction Etudes économiques et financières.

« Rubrique réalisée en partenariat avec Nomination : 1er service d’informations et de veille sur les décideurs. » www.nomination.fr