Toute l’actualité emploi finance

Les nominations en banque, finance, assurance.

17 novembre 2014

Bourbon : Directeur général délégué en charge de la stratégie, de la finance, et de l’administration du groupe

Monsieur Nicolas Malgrain est promu directeur général délégué en charge de la stratégie, de la finance, et de l’administration du groupe Bourbon, à compter de décembre 2014, en remplacement de Monsieur Laurent Renard qui fait valoir ses droits à la retraite. Il est sous la responsabilité directe de Monsieur Christian Lefèvre, directeur général. A ce titre, il rejoint le comité exécutif.
Nicolas Malgrain, 47 ans, executive MBA HEC (2005), IEP Paris, ENSEEIHT (1992), a réalisé le parcours suivant :

* 2014-2014 : Bourbon, vice-président stratégie groupe.

* 2008-2014 : Schlumberger, vice-président M&A Géoservices, puis en charge de l’intégration et du développement des activités Géoservices au sein de Schlumberger (2010).

* 1999-2008 : Deloitte Finance France, directeur adjoint puis directeur (2002).

* 1996-1999 : Deloitte Corporate Finance, manager.

* 1993-1996 : Deloitte Paris, successivement assistant, senior assistant, et senior.

Grant Thornton : Directeur national de l’audit

Monsieur Vincent Papazian, associé depuis 2004, est promu directeur national de l’audit de Grant Thornton, à ce poste depuis novembre 2014, en remplacement de Monsieur Gilles Hengoat. Il est ainsi en charge de la qualité et du développement des services Audit auprès des clients du groupe.

Vincent Papazian, 46 ans, expert-comptable et commissaire aux comptes (1997), magistère gestion - 3ème cycle de l’université Paris-Dauphine (1991), a réalisé le parcours suivant :

* Depuis 2011 : Grant Thornton, membre du comité de direction, en charge du développement des Entités d’Intérêt Public et des marchés Audit.

* Depuis 2004 : Grant Thornton, associé.

* 2000-2004 : En poste chez Grant Thornton.

La Poste branche Services Courrier Colis (groupe La Poste) : Responsable pôle Audit et Conseil

Monsieur Laurent Colomb est promu responsable du pôle Audit et Conseil à la Direction départementale de la Loire de La Poste branche Services Courrier Colis, à ce poste depuis novembre 2014.

Laurent Colomb, 47 ans, maîtrise de droit public de l’université de Grenoble-II, a réalisé le parcours suivant :

* 2011-NC : La Poste - Direction départementale Loire, directeur d’établissement d’une plate-forme de préparation et de distribution du courrier.

* 2008-NC : La Poste - Direction départementale Loire, responsable de la distribution.

* 2007-2011 : La Poste - Direction départementale Loire, directeur d’établissement ou de centre courrier.

* 2003-2007 : La Poste, directeur de centre courrier (à Vénissieux).

* NC-2003 : La Poste, successivement chef d’établissement en Isère, directeur de cabinet à La Poste de Saône-et-Loire, responsable ressources humaines dans le Vaucluse et dans l’Eure, et directeur de la communication de La Poste Loire.

HE France (groupe CLS Citadel) : Directeur de gestion

Madame Céline Courrèges est nommée directeur de gestion de HE France, à ce poste depuis novembre 2014. Elle est sous la responsabilité directe de Monsieur Philippe Alexis, directeur général.

Céline Courrèges, 43 ans, master II droit privé, a réalisé le parcours suivant :

* Nexity Property Management, manager d’affaires Property.

* Nexity Property Management, responsable service Copropriétés tertiaire pour le compte d’institutionnels.

* Laforêt Immobilier, directeur d’agence.

* Financière Mouton Baboz, gestionnaire de portefeuille.

* Cabinet Dumartin, gestionnaire de portefeuille.

« Rubrique réalisée en partenariat avec Nomination : 1er service d’informations et de veille sur les décideurs. » www.nomination.fr

«Le master CCA constitue la filière universitaire d’excellence de l’expertise comptable», Heraud Bernard et Pasquet Philippe, Responsables du Master CCA de l’IAE de Limoges, 2014

13 novembre 2014

Est-ce que vous pouvez nous présenter le Master Comptabilité Contrôle Audit ?
Le Master CCA a été créée en 2004. Il émane de la précédente MSTCF (Maîtrise des sciences et techniques comptables et financières – 3ième et 4ième année post bac) qui, lors du passage au format LMD (Licence Master Doctorat), a ainsi naturellement évolué vers ce master.
Ce master a lui-même profondément évolué durant ses 10 années du fait des réhabilitations successives et des dispenses des épreuves du DSCG (Cf. ci-dessous).

Combien avez vous de promotions ?
Le master existant depuis 2004, il s’agit actuellement de sa 11ème promotion, avec un effectif évoluant autour d’une soixantaine d’étudiants pour les deux années cumulées. Nous avons diplômé, l’an dernier, la première promotion d’étudiants ayant réalisé le Master, dans sa globalité, en apprentissage.

Quel est l’objectif de la formation ?
Le master CCA constitue la filière universitaire d’excellence de l’expertise comptable. Il prépare les étudiants aux métiers de l’expertise comptable et du commissariat aux comptes, et leur permet d’acquérir une solide maîtrise des problématiques liées à la comptabilité des sociétés et des groupes, à la finance, au contrôle de gestion et au droit. Les étudiants titulaires du master sont dispensés de 5 des 7 épreuves du diplôme d’expertise comptable DSCG (Diplôme supérieur de la comptabilité et de gestion), diplôme d’accès à la profession d’expert-comptable. Nos étudiants diplômés, peuvent ainsi commencer leur stage d’expertise comptable.
Voir : http://www.futurexpert.com/Media/Fichiers/Plaquette_MasterCCA_Sept2012_coupe-2

Quels sont les points forts du programme ?
Le programme couvre l’essentiel des techniques des métiers du chiffre sans oublier les disciplines juridiques ou linguistes. Mais surtout, pour pouvoir se nommer Master CCA, il doit impérativement respecter le programme (détails sur le site www.compta-online.com) cadré par la profession. Il existe actuellement une quarantaine de masters CCA en France.
Rappelons que l’obtention du master CCA donne dispense pour 5 UE (2, 3, 5, 6 et 7) du DSCG.

Quels sont les profils des étudiants ?
Pour les deux années de master, les éléments sont assez similaires. En effet, une bonne part émane de l’année précédente en local, soit respectivement la licence de gestion et le master 1 CCA pour les masters 1 et 2 CCA. L’autre part émane le plus souvent soit de profils identiques – licence de gestion et master 1 CCA mais provenant d’autres université soit de la filière classique de l’expertise comptable (DCG/DSCG).


Comment est composé le corps enseignants ?
On compte trois types d’intervenants : les enseignants chercheurs (Professeurs des Université et Maître de Conférences), des enseignants du secondaire agrégés (PRAG) et des professionnels (représentant près de la moitié des intervenants) dont bien entendu de nombreux expert-comptables et commissaires aux comptes mais aussi des contrôleurs de gestion, avocats, inspecteurs des impôts, auditeurs, etc…

Quelles sont vos relations avec les entreprises ?
Le master bénéficie, comme tous les diplômes de l’IAE de Limoges, des nombreux partenariats de l’IAE
- ordres (experts comptables et commissaire aux comptes) et fédérations professionnels ;
- organismes institutionnels : Conseil Régional ;
- organismes consulaires ;
- entreprises et organismes du secteur sanitaire et social, du secteur bancaire et financier, du secteur comptable, secteur du BTP et de la filière bois, et de nombreuses entreprises d’autres secteurs d’activités.
Une personne Kevin Kiffer (kevin.kiffer@unilim.fr) est dédiée à cette relation IAE (Master CCA) – cabinets / entreprises.

Que deviennent vos anciens ? Est-ce que vous avez des exemples ?
Si le débouché naturel de la formation est donc l’expertise comptable et le commissariat aux comptes, dans des cabinets locaux ou au sein des « big four », il n’est pas rare de voir les étudiants s’insérer comme auditeur, contrôleur de gestion ou encore responsable administratif et financier.
Nos anciens étudiants, qui ne sont pas expert-comptables, ont des postes de responsabilité dans le domaine administratif et comptable au sein de structures comme Legrand, Norisko, Général Motors, Michelin… mais aussi dans nos PME locales comme Madrange, Fabrègue, Valade…

Est-ce que votre formation est accessible également en formation continue ?
La formation a toujours été ouverte en formation continue mais, depuis l’an dernier, en raison du succès rencontré par la formation continue, nous avons ouvert une voie différenciée, pilotée par Bernard HERAUD, réservée à l’alternance (en apprentissage). Il y a ainsi un groupe en formation initiale qui suit un rythme où le stage succède aux enseignements, et un groupe d’apprentis alternant tout au long de l’année entre l’Université et le cabinet / entreprise l’accueillant.
Le Master CCA de Limoges est l’un des rares à ouvrir la formation à l’alternance dès la 1ère année permettant ainsi de faire le Master complet en alternance. Il constitue le « chapeau » d’une filière universitaire de l’expertise comptable intégrée, presque entièrement en alternance, au sein de l’Université de Limoges (D.U.T. / Licence professionnelle / master CCA).


Comment procédez vous pour faire évoluer votre programme ?
L’IAE est doté d’un conseil d’administration (présidé par un professionnel et où figure des étudiants représentants) qui pilote la stratégie globale de l’institut, laquelle est ensuite déclinée dans chaque formation par le ou les responsables en concertation avec l’ensemble de l’équipe pédagogique concernée et les étudiants du master dans le cadre d’un conseil de perfectionnement. Deux réunions pédagogiques sont a minima prévues chaque année – en pratique, nous essayons en tant que responsables d’avoir une rencontre formelle mensuelle – pour chaque formation. C’est l’occasion d’évoquer les points forts / faibles et les pistes d’amélioration. Ainsi et par exemple, la répartition des cours (flux moins irrégulier) ou encore les modalités de contrôle de connaissance (plus de contrôle continu) ont récemment évolué.
Pour ce qui concerne le programme pédagogique à proprement dit, comme évoqué plus haut, nous nous consacrons à suivre les recommandations de la profession en la matière.
Nous précisons enfin que l’IAE possède une certification QUALICERT, gage de qualité et point commun des membres du réseau des IAE.

Interview du 13/11/2014


PASQUET Philippe - Né en 1971, Docteur en Sciences de Gestion, je suis Maître de conférences à l’IAE de l’Université de Limoges. J’y fus d’abord Chef de Département et ai eu l’opportunité d’occuper des responsabilités de diplôme (Licence et Master). Mes enseignements se concentrent principalement autour du contrôle de gestion, de la stratégie et du management. Je fus expert AERES durant les campagnes des vagues A et D, Licence et Master. Pour la partie recherche, Je suis membre du laboratoire CREOP (Centre de Recherche sur les entreprises, les organisations et les patrimoines, EA 4332) et mes axes principaux de recherche sont le management stratégique et la gouvernance.

HERAUD Bernard - Né en 1969, titulaire d’un DESS en comptabilité et d’un DEA en sciences de gestion, je suis Professeur agrégé de gestion. J’ai créé et piloté des formations universitaires (Licence professionnelle dans le domaine du management des entreprises de BTP …) ainsi que des formations continues dans le domaine de l’expertise comptable (préparation au DSCG …). Je suis l’initiateur et le coordinateur de la section d’apprentissage au sein du Master CCA. Mes enseignements se concentrent autour du la comptabilité financière et du contrôle de gestion.

«Faire savoir aux jeunes en situation de handicap que les métiers de la banque leur sont ouverts», Dominique Bellion, Responsable de la Mission Handicap BNP Paribas, 2014

10 novembre 2014

Est-ce que vous pouvez nous présenter votre politique pour les personnes en situation de handicap ?
Pour agir dans la durée et renforcer la prise en compte du handicap dans l’entreprise, BNP Paribas a signé un 1er accord d’entreprise en 2008 qui a vu la mise en place d’un plan d’actions structuré et la création d’une Mission Handicap. Ces premières actions ont été renforcées par la signature du 2ème accord couvrant la période 2012-2015 dont les quatre axes majeurs sont :
- Augmenter le volume d’embauches avec 200 recrutements en 4 ans,
- Favoriser le maintien dans l’emploi et l’évolution professionnelle par tous les moyens utiles (adaptation des postes de travail, formation, …),
- Former et sensibiliser l’ensemble des managers et salariés,
- Accroître les prestations avec le secteur protégé et adapté.

Quel est le bilan de vos actions précédentes ?
Dans le cadre du 1er accord portant sur la période 2008-2011, les actions menées pour chacun des axes cités ci-dessus ont été réalisées avec succès.

Notre taux d’emploi a progressé de façon très significative : de 2,79 % à fin 2011, il est passé à 3,48 % à fin 2013.
Nous avons déployé la mise en place de mesures de compensation du handicap pour permettre à nos salariés en situation de handicap de poursuivre leur parcours professionnel.
Nous accompagnons dorénavant plus de 300 personnes au sein de la Banque (298 pour la période 2008-2011). Les actions de formation et de sensibilisation ont été développées : ainsi 41 sessions de formation ont été réalisées en 2013 (contre 39 sur la période 2008-2011). Le chiffre d’affaires alloué au Secteur protégé et adapté a progressé : de 623 K€ HT à fin 2011, à 1.195 K€ à fin 2013.

Est-ce que vous avez pu atteindre vos objectifs de recrutement ?
L’objectif de 170 recrutements sur la période 2008/2011 a été atteint. Pour la période 2012-2015, notre ambition est d’atteindre 200 recrutements.

Quels sont vos critères de recrutement ?
Les principaux besoins de recrutement se trouvent actuellement dans la fonction commerciale, avec des postes de conseillers. Nous avons plus de 300 métiers différents au sein de la Banque, dans tous les domaines liés à nos activités : cela offre le choix pour des profils diversifiés. Nos postes sont ouverts aux personnes en situation de handicap, en fonction de leurs compétences et de leur expérience.

Nous recherchons des profils de bac +2 à bac +5.

Avez-vous des difficultés de recrutement ?
Compte tenu de nos métiers et des compétences requises pour nos postes, les candidats n’ont pas toujours le niveau de diplôme attendu car 80 % des demandeurs d’emploi (source Agefiph) ont un niveau BAC et infra.

Aussi, nous avons cherché à élargir le champ des possibles et à nous appuyer sur l’expérience acquise des personnes.

Nous sommes ainsi membre fondateur de l’association HandiFormaBanques qui propose, depuis 2007, des parcours de formation professionnalisants, accessibles à des personnes ayant un niveau inférieur ou égal au Baccalauréat. Le dispositif de cette formation professionnelle, assurée par le CFPB (Centre de Formation de la Profession Bancaire) concerne principalement les postes de conseillers et téléconseillers bancaires.

Dans un environnement de recrutement difficile, l’alternance demeure un axe majeur.
Nous proposons également des stages de 6 mois à des étudiants handicapés dans le cadre de conventions signées avec des universités (UPEC, UPMC…) et de grandes écoles (Sciences Po).
BNP Paribas a, en outre, conclu un partenariat avec le CIDJ (Centre d’Information et de Documentation Jeunesse), pour faire savoir aux jeunes en situation de handicap que les métiers de la banque leur sont ouverts.

Quels sont vos projets pour les années à venir ?
Il est nécessaire de poursuivre les actions sur l’ensemble des axes que nous avons définis. Les personnes handicapées, qu’elles soient expérimentées ou en formation, doivent savoir que BNP Paribas recrute. Nous allons donc maintenir notre présence dans les forums et les salons généralistes ou spécialisés. Nous faisons connaître notre politique handicap dans la presse et de plus en plus sur les job-boards.

Nous allons poursuivre notre partenariat avec HandiFormaBanques et les partenariats existants avec les universités et grandes écoles.

Interview du 10/11/2014

Les nominations en banque, finance, assurance.

10 novembre 2014

JCDecaux : Directeur général finance et administration

Monsieur David Bourg est promu directeur général finance et administration du groupe JCDecaux, à compter de janvier 2015, en remplacement de Madame Laurence Debroux. Il est sous la responsabilité directe de Monsieur Jean-Charles Decaux, qui préside le directoire, à côté des membres, Messieurs Jean-François Decaux, Jean-Sébastien Decaux, Emmanuel Bastide et Daniel Hofer.
David Bourg, 44 ans, IEP Paris (1995), master et DEA économie de l’université Paris-Dauphine, a réalisé le parcours suivant :
* 2013-2014 : JCDecaux Moyen-Orient, directeur général.
* 2011-2013 : JCDecaux Middle East North Africa, directeur général.
* 2005-2011 : JCDecaux, directeur financier régional Asie.
* 2001-2005 : JCDecaux, responsable du business développement et des projets de fusion et d’acquisition.
* 1995-2001 : Deloitte & Touche, début de carrière comme audit superviseur (à Buenos Aires) et audit manager (à Paris).

BNP Paribas : Head of group synthesis, strategic management control, group finance

Monsieur Bastien Daniel est promu head of group synthesis, strategic management control, group finance de BNP Paribas, à ce poste depuis septembre 2014. Il est sous la responsabilité directe de Madame Véronique Cotten, responsable du strategic management control. Il est notamment chargé de contribuer à l’établissement et au suivi du plan à moyen terme en liaison avec la stratégie du groupe, de préparer et consolider des projections de compte de résultat pour le stress test EBA 2014 et de participer à l’animation de la relation avec les directions financières des pôles-métiers et aux chantiers transversaux concernant la strategic management control.

Bastien Daniel, 36 ans, DESS finance d’entreprise et marchés internationaux de capitaux de l’IEP Paris (2001), a réalisé le parcours suivant :
* 2006-2014 : BNP Paribas, contrôleur de gestion, strategic management control, group finance.
* 2003-2006 : EY, auditeur et chef de mission, global financial services.

Everial : Directeur administratif et financier

Madame Stéphanie Boileau-Canu est nommée directeur administratif et financier d’Everial, à ce poste depuis septembre 2014. Elle est sous la responsabilité conjointe de Messieurs Michel Garcia, président et Lionel Garcia, directeur général. Elle est ainsi en charge des problématiques administratives, juridiques et financières. A ce titre, elle intègre le comité de direction du groupe. Elle succède à Monsieur Jean-Luc Izoard qui assurait cette fonction depuis 2003.

Stéphanie Boileau-Canu, maîtrise de sciences et techniques comptables et financières de l’IAE Dijon (1994), a réalisé le parcours suivant :
* 2012-2014 : SEB, directeur finance et trésorerie.
* 2008-2012 : SEB, directeur controlling de la business unit Home & Personal Care.
* 2003-2008 : SEB, responsable d’un centre de services partagés comptable.
* 1998-2002 : Rowenta France (groupe SEB), directeur administratif et financier.
* NC-1998 : Rowenta France, contrôleur de gestion commerciale.
* 1995-NC : SEB, début de carrière comme assistant contrôle de gestion.

Alstom : Directeur financier du groupe

Monsieur Jean-Jacques Morin est promu directeur financier du groupe Alstom, à compter de décembre 2014, en remplacement de Monsieur Nicolas Tissot. Il est sous la responsabilité directe de Monsieur Patrick Kron, président-directeur général.

Jean-Jacques Morin, 50 ans, Supaéro (1985), a réalisé le parcours suivant :
* 2013-2014 : Alstom, senior vice president corporate controller.
* 2007-2013 : Alstom Transport, directeur financier.
* 2005-2007 : Alstom Power Service, directeur financier.
* 2002-2005 : Communicant Technologies (start-up allemande de semi-conducteurs), directeur financier.
* 1992-1999 : Motorola, divers postes de direction financière en France, en Suisse et aux Etats-Unis.
* 1987-1992 : Début de carrière chez Deloitte & Touche (en France et au Canada).

« Rubrique réalisée en partenariat avec Nomination : 1er service d’informations et de veille sur les décideurs. » www.nomination.fr

Les nominations en banque, finance, assurance.

3 novembre 2014

Thélem assurances : Directeur des systèmes d’information et des moyens généraux

Monsieur Isaac Da Cunha est nommé directeur des systèmes d’information et des moyens généraux de Thélem assurances, à ce poste depuis octobre 2014. Il est sous la responsabilité directe de Monsieur Daniel Antoni, directeur général. A ce titre, il intègre le comité d’entreprise.

Isaac Da Cunha, BTS informatique (1998), a réalisé le parcours suivant :
* 2008-2014 : Pacifica, responsable des départements Informatique, Technique et Décisionnel.
* 1992-2008 : Pacifica, responsable de projet puis responsable Télécom, Réseau, Décisionnel et Micro (2001).
* 1990-1991 : Scénario Informatique Conseil, ingénieur consultant.
* 1998-1990 : Tuffier Ravier PY (société d’agent de change), chef de projet.

Office national des forêts (ONF) : Chef du département Finances et Performances
Nomination

Monsieur Roger Moreau est nommé chef du département Finances et Performances de l’ONF, à ce poste depuis octobre 2014. Il est sous la responsabilité directe de Monsieur Philippe Helleisen, directeur économique et financier. Ce département assure les principales missions suivantes : définition et mise en oeuvre de la politique budgétaire, contrôle de gestion et établissement des résultats analytiques annuels, gestion financière (trésorerie, ingénierie financière, risques financiers, suivi filiales), gestion fiscale, et pilotage des référentiels SAP.

Roger Moreau, 31 ans, ESSEC Business School (2008), IEP Paris (2005), a réalisé le parcours suivant :
* 2012-2014 : Direction du Budget (ministère de l’Economie et des Finances), chef du bureau de la Culture, de la Jeunesse et du Sport.
* 2010-2012 : Direction du Budget, adjoint au chef du bureau de la Défense.
* 2008-2010 : Direction du Budget, adjoint au chef du bureau des Collectivités locales.

BNP Paribas Investment Partners (BNPP IP) : Co-head of financial engineering
Nomination

Monsieur Raul Leote de Carvalho est promu co-head of financial engineering de BNPP IP, à ce poste depuis septembre 2014. Il conserve par ailleurs sa fonction de head of quantitative strategies & research, poste qu’il occupe depuis 2007.

Raul Leote de Carvalho, PhD theoretical physics de University of Bristol (1996), MSc condensed matter physics (1992), BSc chemistry de l’université de Lisbonne (1990), a réalisé le parcours suivant :
* Depuis 2007 : BNP Paribas Investment Partners (BNPP IP), head of quantitative strategies & research au sein de l’équipe Financial engineering.
* 2003-2007 : BNPP IP (à Paris), senior quantitative strategist au sein de l’équipe Global strategy.
* 1999-2002 : Paribas Asset Management (à Londres), quantitative analyst.
* Research associate en computational & theretical physics (pendant 3 ans) à University College of London, ENS de Lyon et University of Wuppertal (en Allemagne).

« Rubrique réalisée en partenariat avec Nomination : 1er service d’informations et de veille sur les décideurs. » www.nomination.fr

Etude Emploi de FedFinance: Bonne dynamique et rémunérations adaptées sur le marché de l’emploi des comptables et financiers d’entreprise

30 octobre 2014

Bonne dynamique et rémunérations adaptées sur le marché de l’emploi des comptables et financiers d’entreprise

Comment  les  candidats  en  comptabilité  et  finance d’entreprise  perçoivent-ils  le marché de  l’emploi ? Comment les attirer et  les fidéliser? Fed Finance, à travers son étude nationale « Recrutement en comptabilité et finance : attirer, rémunérer, fidéliser » donne le point de vue des professionnels de ces métiers.

Paris,  le  23  octobre  2014  –  Fed  Finance,  le  cabinet  de  recrutement  spécialiste  des métiers  de  la  finance  publie  son  étude  nationale  « Recrutement  en  comptabilité  et finance :  attirer,  rémunérer,  fidéliser ».  Réalisée  auprès  de  2 023  candidats  situés  en Île-de-France,  en  Rhône-Alpes,  en  PACA,  dans  le  Nord  et  en  région  Ouest,  elle  s’est déroulée entre mai et septembre 2014. En donnant la parole aux professionnels en poste (43 %) ou en recherche d’emploi (57 %), ses enseignements sont de précieux outils pour les recruteurs.

Les candidats confirment la bonne santé du marché de l’emploi en comptabilité et finance d’entreprise
Premier   enseignement   de   cette   étude,   les candidats   estiment   que   les   métiers   de   la comptabilité / finance   d’entreprise   bénéficient d’une  conjoncture  favorable.  69 %  considèrent le  marché  dynamique.  Cette  qualification  est
toutefois plus modérée chez les catégories plus expérimentées     (entre     21     et     30     ans d’expérience)  qui  ne  sont  plus  que  46 %  à  se prononcer en faveur du dynamisme. A l’opposé,
l’Ouest,  avec  82 %  est  la  région  qui  porte  le regard le plus positif sur le marché.

Les   professionnels   de   la   comptabilité   et   finance   d’entreprise   jugent   les rémunérations proposées en adéquation avec leurs profils
Les professionnels de la comptabilité et de la finance d’entreprise se montrent majoritairement satisfaits des salaires   proposés   dans   les   offres   d’emploi   qu’ils trouvent  en  adéquation  avec  leurs  profils  (68 %).
Cette  considération  est  encore  plus  importante  chez les professionnels débutants (1 à 5 ans d’expérience) avec  78 %  alors  qu’avec  le  temps,  elle  tend  à diminuer : entre 21 et 30 ans d’expérience, ils ne sont plus  que  59 %  à  considérer  que  la  rémunération  de l’offre  correspond  à  leur  profil  et  53 %  pour  les candidats au-delà de 30 ans d’expérience.

De bonnes perspectives d’évolution pour attirer et fidéliser les candidats
Juste derrière la rémunération (79 %), ce qui conduit un candidat à préférer un poste plutôt qu’un autre sont les perspectives d’évolution (74 %). Les candidats se montrent également  sensibles  à  la  situation  géographique  de  l’entreprise  (65 %  -  3è critère  de choix). Pour les professionnels ayant plus de 30 ans d’expérience, c’est même le premier critère   (80 %)   avant   la   rémunération   (77 %).   Au   niveau   régional,   la   situation géographique  de  l’entreprise  prend  le  pas  sur  les  perspectives  d’évolution  et  arrive  en deuxième place.
Tout comme les perspectives d’évolution (70 %), la bonne ambiance de travail (70 %)
est un facteur qui incite les professionnels à rester dans l’entreprise. Ces critères sont
encore plus déterminants chez les professionnels qui débutent leur carrière : 78 % pour
les moins de 5 ans,  72 % pour les candidats ayant entre 6 et 10 ans d’expérience.


À propos du Groupe Fed :

Créé  en  2001,  le  Groupe  Fed  (www.groupefed.fr)  est  le  premier  groupe  français  indépendant  en recrutement temporaire et permanent spécialisé à travers neuf marques : Fed Finance, Fed Human,
Fed Légal, Fed Supply, Fed Africa, Fed Office, Fed Business, Fed Construction et Fed Ingénierie. En
2014, le Groupe Fed compte 4 Associés : Alexandre Tamagnaud, Vincent Picard, Amaury de Vorges et
Hervé Savy. Le Groupe Fed a réalisé un chiffre d’affaires de 45,6 M€ en 2013. Il emploie aujourd’hui
141 collaborateurs répartis dans six bureaux en France : Paris, Nantes, Rennes, Lille, Lyon et Aix-en-
Provence. Le Groupe Fed est signataire de la Charte de la Diversité.

Pour plus d’informations :

Corinne Longuet - Relations presse

Tél. : 06 87 07 02 78

@ : corinne.longuet@sfr.fr

Frédérique Lamia – Responsable Communication Groupe Fed
Tél. : 01 40 82 74 17
@ : frederiquelamia@groupefed.fr

Les nominations en banque, finance, assurance.

27 octobre 2014

BNP Paribas Investment Partners (BNPP IP) : Co-head of financial engineering

Monsieur Raul Leote de Carvalho est promu co-head of financial engineering de BNPP IP, à ce poste depuis septembre 2014. Il conserve par ailleurs sa fonction de head of quantitative strategies & research, poste qu’il occupe depuis 2007.
Raul Leote de Carvalho, PhD theoretical physics de University of Bristol (1996), MSc condensed matter physics (1992), BSc chemistry de l’université de Lisbonne (1990), a réalisé le parcours suivant :
* Depuis 2007 : BNP Paribas Investment Partners (BNPP IP), head of quantitative strategies & research au sein de l’équipe Financial engineering.
* 2003-2007 : BNPP IP (à Paris), senior quantitative strategist au sein de l’équipe Global strategy.
* 1999-2002 : Paribas Asset Management (à Londres), quantitative analyst.
* Research associate en computational & theretical physics (pendant 3 ans) à University College of London, ENS de Lyon et University of Wuppertal (en Allemagne).

Ucar : Responsable administratif et financier

Monsieur Fabien Froger est nommé responsable administratif et financier d’Ucar, à ce poste depuis mai 2014. Il est sous la responsabilité directe de Madame Orietta Capezzuto, directeur général finance.

Carrefour Chine (groupe Carrefour) : Financial control director
Monsieur Réginald Gillet est promu financial control director de Carrefour Chine, à ce poste depuis octobre 2014.
Réginald Gillet occupait dernièrement le poste de directeur de la communication financière du groupe Carrefour.

Vinci : Directeur financier adjoint
Madame Marie Bastart est promue directeur financier adjoint de Vinci, à ce poste depuis octobre 2014.
Elle est ainsi en charge de la direction de la trésorerie et des financements, de la direction fiscale, de la coordination des opérations financières et des relations avec les agences de notation.
Marie Bastart, 47 ans, a réalisé le parcours suivant :
* 2004-2014 : Vinci, directeur de la trésorerie et du financement.
* 2000-2004 : GTM, trésorier groupe.
* 1994-2000 : Bouygues, trésorier du groupe ETDE puis responsable des financements de projets à l’international.
* Lanctuit, début de carrière comme trésorier.

Edmond de Rothschild France : Directeur administratif et financier
Monsieur Philippe Cieutat est nommé directeur administratif et financier de la société Edmond de Rothschild France, à ce poste depuis septembre 2014.
Il est sous la responsabilité directe de Monsieur Vincent Taupin, président du directoire, en charge des activités de la banque privée en France, et reporte fonctionnellement à Madame Cynthia Tobiano, chief financial officer du groupe. A ce titre, il devient membre du comité exécutif.
Philippe Cieutat, 37 ans, ESSEC Business School (2000), IEP Paris (1998), a réalisé le parcours suivant :
* 2013-2014 : HSBC France, directeur de la stratégie et de l’organisation.
* 2009-2013 : HSBC Global Asset Management, directeur financier du métier Gestion d’actifs.
* 2005-2009 : HSBC France, inspecteur au sein de la direction de l’inspection.
* 2002-2005 : Mazars et Guérard, début de carrière comme responsable de mission.

« Rubrique réalisée en partenariat avec Nomination : 1er service d’informations et de veille sur les décideurs. » www.nomination.fr

Les nominations en banque, finance, assurance.

20 octobre 2014

Edmond de Rothschild France : Directeur administratif et financier

Monsieur Philippe Cieutat est nommé directeur administratif et financier de la société Edmond de Rothschild France, à ce poste depuis septembre 2014. Il est sous la responsabilité directe de Monsieur Vincent Taupin, président du directoire, en charge des activités de la banque privée en France, et reporte fonctionnellement à Madame Cynthia Tobiano, chief financial officer du groupe. A ce titre, il devient membre du comité exécutif.
Philippe Cieutat, 37 ans, ESSEC Business School (2000), IEP Paris (1998), a réalisé le parcours suivant :
* 2013-2014 : HSBC France, directeur de la stratégie et de l’organisation.
* 2009-2013 : HSBC Global Asset Management, directeur financier du métier Gestion d’actifs.
* 2005-2009 : HSBC France, inspecteur au sein de la direction de l’inspection.
* 2002-2005 : Mazars et Guérard, début de carrière comme responsable de mission.

Deloitte France : Associé responsable des Services financiers au sein de Monitor Deloitte

Monsieur Cyril Gay Belan est nommé associé responsable des Services financiers au sein de Monitor Deloitte, à ce poste depuis septembre 2014. Il est sous la responsabilité directe de Monsieur Didier Taupin, associé responsable du consulting. Il s’agit de l’activité Conseil en stratégie de Deloitte.
Cyril Gay Belan, 43 ans, MSG de l’université Paris-Dauphine (1994), MBA de l’université de Georgetown (Etats-Unis, 2001), a réalisé le parcours suivant :
* 2012-2014 : Roland Berger Strategy Consultants, partner au sein du centre de compétences Services financiers.
* 2005-2012 : Oliver Wyman, notamment partner au sein de la practice Assurance pour la France et les pays francophones (2008).
* 2001-2005 : Groupama, à la direction de la stratégie, puis directeur de missions auprès du directeur général France.
* 1996-2001 : Marsh & McLennan, début de carrière à Hong Kong puis en Espagne.

Groupe La Poste : Directeur de l’audit et des risques

Madame Yolaine de Courson est promue directeur de l’audit et des risques du groupe La Poste, à ce poste depuis septembre 2014, en remplacement de Monsieur Claude Viet qui a fait valoir ses droits à la retraite.
Yolaine de Courson, 61 ans, ESSEC Business School, maîtrise de sciences économiques de l’université Paris-X, a réalisé le parcours suivant :
* 2002-2014 : GeoPost (groupe La Poste), directeur général délégué, en charge des finances.
* 2000-2002 : EADS (après la fusion avec Aeropatiale), directeur des financements et de la trésorerie.
* 1984-2000 : Aerospatiale, successivement responsable de l’organisation comptable et de la consolidation, directeur fiscal et comptable, directeur financier de la division des missiles, directeur du contrôle de gestion, des financements et des acquisitions.
* 1979-1984 : Responsable de l’organisation et des procédures successivement chez Produits chimiques Ugines Kuhlmann (PCUK) et Atocem (aujourd’hui Arkema).
* 1977-1979 : Cabinet Coopers & Lybrand, auditeur.

EY France (groupe EY) : Directeur associé au sein de l’activité Audit et Conseil comptable

Monsieur Jean-Pierre Caton est promu directeur associé au sein de l’activité Audit et Conseil comptable d’EY France, à ce poste depuis juillet 2014. Il est sous la responsabilité directe de Monsieur Jean Bouquot, associé, responsable de l’activité Audit et Conseil comptable. Il participe également à de nombreuses missions d’accompagnement des directions comptables et financières (introductions en bourse, acquisitions, problématiques de contrôle interne).
Jean-Pierre Caton, 38 ans, expert-comptable (2012), EM Lyon (1999), a réalisé le parcours suivant :
* 2011-2014 : EY, en charge de la coordination de l’audit d’Entreprises de taille intermédiaire (ETI) et de clients côtés et internationaux au sein du bureau de Bordeaux.
* 1999-2011 : EY, début de carrière en audit au sein des équipes du bureau de Lyon.

« Rubrique réalisée en partenariat avec Nomination : 1er service d’informations et de veille sur les décideurs. » www.nomination.fr

«Plus de 60% avaient reçu une promesse d’embauche avant même d’être diplômé!», Mmes Brial, Palas-Saltiel et Rousselet, Responsables du Master Banque et Assurance de l’UPEM, 2014.

13 octobre 2014

Est-ce que vous pouvez nous présenter le diplôme ?
Le Master Banque et Assurance de l’UPEM a pour vocation de former les futurs directeurs d’agence bancaires, les futurs conseillers clientèles professionnelles ou chargés d’affaires des réseaux bancaires et d’assurance.

Il a été créé en septembre 2011. C’est donc une formation récente. L’idée du lancement de ce Master part d’un constat simple : le nombre de recrutements annuel dans la banque de réseau. En effet, 24 000 recrutements ont eu lieu dans les banques en 2013 dont 62% dans le réseau. Ce sont dans 64% des cas des jeunes de moins de 30 ans, et plus de 40% de Bac+4/5. Six recrutements sur dix se font en CDI.

Combien avez vous de promotions ?
Nous avons diplômé notre deuxième promotion en juillet 2014. Aujourd’hui, donc deux mois après leur sortie, 80% d’entre eux sont dores et déjà en CDI, et plus de 60% avaient reçu une promesse d’embauche avant même d’être diplômé !

Quel est l’objectif de la formation ?
Comme je le disais, le Master Banque et Assurance de l’UPEM a pour vocation de former les futurs directeurs d’agence bancaires, les futurs conseillers clientèles professionnelles ou chargés d’affaires des réseaux bancaires et d’assurance. L’objectif de la formation est donc de préparer les étudiants à prendre à charge ces postes en fin de formation mais nous avons éaglement pour objectif de développer leur potentiel pour pouvoir évoluer professionnellement au sein des réseaux bancaires.

Quels sont les points forts du programme ?
Ce programme permet une excellente insertion professionnelle. Cela est dû certes au marché de l’emploi dans le secteur mais aussi à d’autres facteurs. Un de ses facteurs est que le master est en apprentissage. Par ailleurs, l’enseignement dispensé a été pensé et est chaque année amélioré avec les futurs employeurs. Il est tourné autour de quatre compétences identifiées comme fondamentales par les enseignants comme les praticiens : la gestion de la relation client, le management d’équipes, le pilotage d’un centre de profit et la gestion des risques bancaires.

Quels sont les profils des étudiants ?
Les étudiants sont admis en M1 après l’obtention d’une licence en économie gestion ou de façon plus exceptionnelle d’une licence professionnelle en banque. Les titulaires d’autres licences peuvent également être admis sous condition de démontrer une motivation très forte pour le secteur. Le fait d’avoir une première expérience en banque ou en assurance est un atout.
Comment est composé le corps enseignants ?
Le corps enseignant est composé de 55% d’enseignants-chercheurs et 45% de praticiens.

Quelles sont vos relations avec les entreprises ?
Nous sommes en contact étroit avec les entreprises. Nous avons trois entreprises partenaires : Société Générale, LCL et BNP Paribas. Nous organisons plusieurs fois par an des réunions pour faire un point individuel sur le développement de chaque étudiant apprenti mais aussi du master. Nous recherchons de nouveaux partenaires et pour cela entretenons des contacts avec d’autres banques.
Enfin, comme nos étudiants sont en apprentissages, nous les visitons sur leur lieu de travail une ou deux fois par an. Nous sommes ainsi directement en prise avec des problématiques de terrain.

Que deviennent vos anciens ? Est-ce que vous avez des exemples ?
Les anciens de la promo 2014 sont devenu dans environ 45% des cas directeurs d’agence bancaire, 25% sont chargés de clientèle professionnelle et 15% ont des postes de back office en marketing ou en stratégie.

Est-ce que votre formation est accessible également en formation continue ?
Notre formation est accessible en formation continue. Elle agit ainsi en accélérateur de carrière pour des cadres de la banque de réseau ou dans les assurances.

Comment procédez vous pour faire évoluer votre programme ?
Nous organisons tous les ans des comités de perfectionnement de la formation dans lesquels nous impliquons des étudiants, des maîtres d’apprentissage et des enseignants. Ceci nous permet de faire évoluer le contenu pédagogique de la formation.
Les étudiants doivent également remplir deux fois par an des questionnaires d’évaluation des enseignements.

Enfin, des réunions ont lieu avec les délégués de classe pour faire remonter des points de fonctionnement qui peuvent s’avérer bloquants.
Notre master est membre du réseau IAE, et, en tant qu’Ecole Universitaire de Management, il nous ait demandé d’améliorer notre offre d’enseignement en permanence.

Interview du 13/10/2014


Présentation des trois responsables pédagogiques :

Bérangère BRIAL
Maître de conférences en marketing, elle enseigne, entre autre, le marketing bancaire. En tant que chercheur à l’Institut de Recherche en Gestion, elle mène des recherches sur les clients des banques.

Valérie PALLAS-SALTIEL
Maître de conférences en sciences de gestion, elle enseigne principalement le contrôle de gestion et le pilotage de la performance. Ses recherches portent sur les problématiques d’organisation et de contrôle des banques (contrôle interne, management par les processus, gestion des connaissances) mais aussi sur la responsabilité sociale des banques en matière de financement.

Evelyne ROUSSELET
Maître de conférences, elle enseigne principalement le management stratégique des organisations l’histoire du secteur bancaire. Ses recherches portent sur la dynamique concurrentielle, les problématiques stratégiques des banques et leurs salariés.

Les nominations en banque, finance, assurance.

13 octobre 2014

Etihad Airways : Chief operating officer Equity Partners

Monsieur Bruno Matheu est nommé chief operating officer Equity Partners au sein de l’Etihad Airways Aviation Group, à compter du mois de décembre 2014. Il est sous la responsabilité directe de Monsieur James Hogan, chief executive officer. Il est ainsi en charge des développements stratégiques pour optimiser les performances de l’entreprise, des revenus et des synergies de coûts entre Etihad et ses partenaires financiers à travers le monde, et de la direction stratégique des partenaires aériens dans lesquels Etihad Airways a une responsabilité de gestion.

Bruno Matheu, 51 ans, Centrale Paris (1986), a réalisé le parcours suivant :
* 2013-2014 : Air France, directeur général délégué activité Passage long-courrier.
* 2010-2012 : Air France, directeur général délégué commercial.
* 2002-2009 : Air France, directeur général adjoint marketing et réseau.
* 1998-2001 : Air France, directeur général adjoint chargé de la gestion du réseau.
* 1997-1998 : Air France, directeur de l’optimisation du réseau, en charge du programme, du pricing/yield management et des ressources partenaires (franchises et affrètements).
* 1995-1997 : Air France, directeur du programme.
* 1992-1995 : Air France, responsable du service Synthèse économique de la direction du programme.
* 1990-1992 : Union de transports aériens (UTA), chef du département Planification économique.
* 1986-1990 : UTA, début de carrière comme ingénieur puis responsable d’études.

CBRE Valuation (CBRE) : Senior valuer

Monsieur Rémi Durand-Gasselin est nommé senior valuer de CBRE Valuation, à ce poste depuis août 2014. Il est sous la responsabilité directe de Monsieur Jérôme de Laboulaye, directeur du département International.

Rémi Durand-Gasselin, 37 ans, MRICS (2011), master’s degree (2001) et MBA finance (2000) de Toulouse Business School, a réalisé le parcours suivant :
* 2009-2014 : Jones Lang LaSalle, expert immobilier.
* 2006-2009 : Savills France, expert immobilier au sein du département Expertise.
* Pierre et Vacances, contrôleur de gestion.
* En poste chez Veolia (Vivendi Environnement, à Sidney).

Allianz SE : Responsable Group Audit

Monsieur Hervé Gloaguen est promu responsable Group Audit d’Allianz SE, à compter de janvier 2015. Il est sous la responsabilité directe de Monsieur Michael Diekmann, président du directoire.

Hervé Gloaguen, 50 ans, Stanford executive program de Stanford University (Etats-Unis, 2002), HEC (1986), a réalisé le parcours suivant :
* 2010-2014 : Allianz France, membre du comité exécutif en charge de l’unité Fonctions centrales.
* 2005-2010 : Groupe Allianz (à Munich), directeur de l’audit général du groupe.
* 2003-2005 : AGF, directeur de l’audit général du groupe, membre du comité de direction générale (2004).
* 1997-2003 : Banque AGF (devenu Allianz Banque), directeur général adjoint, en charge des activités de services aux particuliers.
* 1993-1997 : Groupe Worms & Cie, en poste au sein de ses filiales de banque, de gestion privée et de gestion d’actifs.
* 1987-1993 : A commencé sa carrière chez Ernst & Young (à Paris et à Londres) en tant que responsable audit et conseil auprès de banques et d’institutions financières.

RATP Dev : Directeur administratif et financier

Monsieur Romain Ferrière est promu directeur administratif et financier de RATP Dev, à ce poste depuis octobre 2014, en remplacement de Madame Laurence Batlle. Il est ainsi en charge de la finance, du financement et de la trésorerie, de la fiscalité, des systèmes d’information, du juridique et des secteurs M&A et assurance. Il rejoint le comité de direction de RATP Dev.

Romain Ferrière, 39 ans, Arts et Métiers ParisTech (1998), DEA génie des matériaux et procédés de l’ENS Cachan (1998), a réalisé le parcours suivant :
* 2013-2014 : RATP Dev, directeur financier adjoint.
* 2012-2013 : Constellium (ex-Pechiney), contrôleur financier ventes.
* 2006-2011 : Ernst & Young (devenu EY), senior manager corporate finance.
* 2005-2006 : Atos Origin, chargé de mission auprès du directeur administratif et financier groupe.
* 2002-2004 : Andersen Business Consulting, consultant senior.
* 1999-2001 : Arthur Andersen, début de carrière comme auditeur financier.

« Rubrique réalisée en partenariat avec Nomination : 1er service d’informations et de veille sur les décideurs. » www.nomination.fr