Toute l’actualité emploi finance

Les nominations de la semaine en banque, finance, assurance.

8 avril 2014

DCNS : Directeur de l’audit et des risques

Monsieur Sylvain Rousseau est promu directeur de l’audit et des risques de DCNS, à ce poste depuis octobre 2013, en remplacement de Monsieur Patrick de Leffe, sous la responsabilité directe de Monsieur Patrick Boissier, président-directeur général. Il est ainsi en charge des activités d’audit, de contrôle interne et de maîtrise des risques du groupe. Il est, par ailleurs, membre du comité exécutif et du comité d’audit.

Sylvain Rousseau, 45 ans, executive MBA HEC (2004), Supaéro (1993), DEA automatique et informatique industrielle de l’ENSAE Toulouse, a réalisé le parcours suivant :

* 2010-2013 : DCNS, directeur des achats et de la supply chain.

* 2009-2010 : Alstom Power, directeur approvisionnements et logistique, division Thermal Products.

* 2006-2009 : Alstom Power, directeur achats et supply chain, division Astom Power Energy & Environment Systems.

* 2004-2006 : Ingénico, directeur des opérations industrielles.

* 2000-2004 : Thomson SBU Displays, directeur supply chain et opérations, puis directeur industriel de la division Verre pour tubes télévisions.

* 1995-2000 : Hewlett Packard (à Grenoble), acheteur, puis directeur achats et supply chain de la division PC professionnels.

* 1993-1995 : EADS Aérospatiale, début de carrière comme ingénieur de marque.

Geodis (groupe SNCF) : Directeur financier

Monsieur Alain Guyard est promu directeur financier de Geodis, à ce poste depuis avril 2014, en remplacement de Monsieur Laurent Dumas. Il est sous la responsabilité directe de Madame Marie-Christine Lombard, directeur général, et rejoint le comité exécutif.

Alain Guyard, 48 ans, expert-comptable, 3ème cycle d’audit des systèmes d’information de l’université Paris-Dauphine, a réalisé le parcours suivant :

* 2012-2014 : Geodis (groupe SNCF), directeur comptable et fiscal.

* 2003-2012 : Geodis, diverses fonctions au sein de la direction financière.

* Début de carrière au sein du cabinet Deloitte.

Crédit mutuel Arkéa : Directeur des marchés financiers

Monsieur Jean-Pierre Gulessian est promu directeur des marchés financiers du Crédit mutuel Arkéa, à ce poste depuis avril 2014, en remplacement de Monsieur Olivier Gourragne.

Jean-Pierre Gulessian, CAAE de l’IAE Aix-en-Provence (1985), ENSMM (1984), a réalisé le parcours suivant :

* 2012-2014 : Crédit mutuel Arkéa, responsable trésorerie et refinancement du groupe.

* 2006-2012 : Natixis, trésorier long terme et responsable de la gestion globale du risque de taux du groupe, puis directeur général de Natixis Funding.

* 2000-2006 : Natexis Banques Populaires, responsable trésorerie et refinancement long terme.

* 1996-2000 : Natexis Banque, au sein du département Développement des produits dérivés de taux.

* 1992-1996 : Crédit national, trésorier adjoint.

* 1988-1992 : Banque fédérative du Crédit Mutuel (BFCM), responsable de la trésorerie.

* Début de carrière comme ingénieur conseil en système d’information.

Veolia Environnement : Directeur finances

Monsieur Olivier Clyti a été promu directeur finances de Veolia Environnement, à ce poste depuis octobre 2013. Il est ainsi en charge de la supervision des entreprises de spécialités mondiales.

Olivier Clyti, 44 ans, master ingénierie financière de l’EM Lyon (1993), ESCEM (1992), a réalisé le parcours suivant :

* 2010-2013 : Veolia Environnement, directeur suivi de la performance.

* 2007-2010 : Veolia Environnement, directeur financier adjoint de Dalkia région Centre.

* 2005-2007 : Veolia Environnement, responsable projet changement outil de consolidation groupe.

* 2001-2005 : Veolia Environnement, chargé de missions au sein de la direction Financement trésorerie groupe.

* 1995-2001 : Groupe Soufflet, trésorier.

BNP Paribas Corporate & Investment Banking : Responsable de Strategic Financial Management

Madame Sarah Roussel a été promue responsable de Strategic Financial Management de BNP Paribas Corporate & Investment Banking, à ce poste depuis septembre 2013, en remplacement de Monsieur Philippe Maillard. Elle est ainsi en charge du contrôle de gestion et de la planification des métiers de banque d’investissement.

Sarah Roussel, 39 ans, INSEAD (2000), ESSEC (1996), a réalisé le parcours suivant :

* 2011-2013 : BNP Paribas (à Londres), directeur financier.

* 2007-2010 : BNP Paribas, responsable du pôle Finance et Développement.

* 2001-2007 : BNP Paribas, ingénieur financier.

* 1994-1999 : BNP Paribas, chef de mission au sein de l’inspection générale.

« Nous souhaitons pourvoir 20 postes en contrat d’alternance répartis sur le territoire national », Christine Damasceno, Responsable du centre de compétences recrutement à la DRH Unité Distribution, Allianz France.

19 mars 2014

Combien de contrats d’alternances souhaitez-vous pourvoir cette année ?

20 postes répartis sur le territoire national au sein du réseau Allianz FinanceConseil (AFC).

Allianz FinanceConseil est le réseau de référence sur le marché patrimonial. Réseau salarié de 2 700 collaborateurs dont 2 200 conseillers (dont 700 GCPC) positionnés sur le marché patrimonial et spécialisés en assurance vie et services financiers. AFC propose une gamme complète de produits qui répondent à tous les besoins patrimoniaux des clients (épargne, retraite, prévoyance, crédit, banque, défiscalisation…).

Pour quels types de postes ?

Pour des postes de « Conseiller financier en gestion de patrimoine » répartis dans toutes les régions de France.

Mission :

Après avoir acquis la connaissance de la stratégie et des objectifs du réseau Allianz FinanceConseil au sein de l’Unité Distribution d’Allianz France, le candidat sera amené à acquérir et développer toutes les connaissances et compétences nécessaires au métier de Conseiller Financier en Gestion de Patrimoine.

Accompagné par son “référent/tuteur » sa mission s’articule autour de 2 axes :

- apprendre et s’approprier les savoirs et savoir-faire indispensables à la fonction (expertise, méthode de vente, outils),

- appliquer et mettre en œuvre les fondamentaux et missions attendus par la fonction, dans le respect des objectifs et des normes de qualité fixés dans le cadre de la politique commerciale d’AFC.

Quelles sont les caractéristiques des contrats d’alternance que vous proposez ?
Contrats professionnalisation ou apprentissage.

Quels sont les profils recherchés ? Est-ce que vous privilégiez certaines formations ?
Etudiants en Master 2 - banque finance / gestion de patrimoine souhaitant s’orienter vers le métier de Conseiller en gestion de patrimoine et ayant fait preuve durant ses précédents stages d’une réelle curiosité pour les produits financiers et d’assurance.

Quelles sont les perspectives pour les étudiants qui ont suivi un contrat d’alternance chez vous ?

Plus que des « stagiaires », nous recherchons nos futurs collaborateurs et donnons tous les atouts aux étudiants en fin d’étude pour débuter leur carrière en tant que Conseiller financier en gestion de patrimoine à temps plein au sein de notre réseau Allianz FinanceConseil.

Quelles sont les qualités nécessaires pour réussir son alternance chez Allianz ?
Engagement, déontologie, excellent niveau de communication orale et écrite, aisance relationnelle, capacité à gérer les objections et capacité d’apprentissage…

Est-ce que vous avez des conseils à donner aux candidats qui souhaitent postuler chez vous ?

Soyez vous-même et voyez « plus grand ».

« Nous avons prévu cette année de recruter 1750 étudiants en contrat d’alternance », Béatrice Perrot, Directrice adjointe au recrutement, BNP Paribas.

18 mars 2014

Combien de contrats d’alternances souhaitez-vous pourvoir cette année ?

Nous avons prévu cette année de recruter 1750 étudiants en contrats d’alternance. Nous sommes sur des tendances comparables à l’année dernière. La période de recrutement des alternants démarre ce 17 mars et se termine en juillet. Les étudiants peuvent postuler directement sur notre site recrutement bnpparibas.com.

Pour quels types de postes ?
Nous recherchons des alternants pour des postes de commerciaux /relation clientèle en agence ou à distance. Ils pourront travailler sur des missions de conseiller d’accueil, de chargé de clientèle, de chargé d’affaires professionnel ou encore de conseiller en patrimoine financier. Nous avons également des besoins sur les fonctions supports en finance, contrôle de gestion, communication ou en ressources humaines. Pour les profils IT nous proposons des contrats d’alternance sur des postes de chef de projet ou d’analyste.

Quelles sont les caractéristiques des contrats d’alternance que vous proposez ?
Depuis plus de 20 ans, nous sommes engagés dans l’alternance. Nous avons mis en place un accompagnement très fort. Le rôle du tuteur est très développé. Nous savons bien ce qu’apporte l’alternance aux étudiants en termes d’expérience.

Quels sont les profils recherchés ? Est-ce que vous privilégiez certaines formations ?
Pour les postes de commerciaux nous voulons en priorité des Bac +2/3. Pour les autres fonctions supports ou IT nous sommes plus à la recherche de diplômés Bac +4/5. Nous recherchons des étudiants préparant un BTS, DUT (Banque, Commerce ou Technique de Commercialisation), Licence Professionnelle (Banque ou Commerce) ou des Masters (Banque / Finance, Management, Commerce, Gestion ou Comptabilité). Le groupe BNP Paribas travaille avec de très nombreuses formations du moment que leur diplôme soit reconnu.

Quelles sont les perspectives pour les étudiants qui ont suivi un contrat d’alternance chez vous ?
Chez BNP Paribas ces dernières années, près de la moitié des étudiants se sont vu proposés un CDI à l’issue de leur alternance.

Quelles sont les qualités nécessaires pour réussir son alternance chez BNP Paribas ?
Il faut avoir le sens du service et de la satisfaction client quel que soit le poste qu’on occupe. Notre objectif est de satisfaire le client avant tout.

Est-ce que vous avez des conseils à donner aux candidats qui souhaitent postuler chez vous ?
Les étudiants doivent réfléchir avant de postuler. L’alternance est un engagement sur un an ou deux ans. Ce n’est pas évident de cumuler à la fois des études et un travail. Certes l’alternance est un vrai tremplin pour l’avenir mais il est important d’avoir préalablement réfléchi à son projet professionnel pour faire les bons choix.

Les candidats ne doivent pas hésiter aussi à bien se renseigner. Nous avons développé des applications et des sites internet comme Docteur job et Backstage qui permettent aux étudiants de mieux comprendre nos métiers et de préparer les entretiens.

Les nominations de la semaine en banque, finance, assurance.

17 mars 2014

Aon France : Responsable de la direction Technique transversale des financements alternatifs de risques

Madame Johanne Charbit est promue responsable de la direction Technique transversale des financements alternatifs de risques d’Aon France, à ce poste depuis janvier 2014. Elle est sous la responsabilité conjointe de Messieurs André Lavallée, chief broking officer, et Ludovic Ferrand, également chief broking officer. Elle conserve par ailleurs sa fonction de responsable de la direction Technique responsabilité civile, poste qu’elle occupe depuis 2007.

Johanne Charbit, DEA de droit privé spécialité droit des obligations et droit international comparé de l’université Paris-XII, a réalisé le parcours suivant :

* Depuis 2007 : Aon France, responsable de la direction Technique responsabilité civile.

* 1999-2007 : Axa France, notamment responsable de la souscription (2001).

* 1988-1999 : Allianz, a notamment travaillé au sein du département Responsabilité civile.

Montaigne Fashion Group (MFG) : Directeur général délégué

Monsieur Philippe Gellman est nommé directeur général délégué de Montaigne Fashion Group, à ce poste depuis mars 2014, sous la responsabilité directe de Monsieur Edouard Hubsch, président-directeur général. Il est ainsi en charge de l’ingénierie financière, des partenariats et acquisitions, des relations investisseurs et en général des rapports et contacts avec l’ensemble de la communauté financière. Il entre au capital de la société via sa société de prise de participations Financière du Phoénix.

Philippe Gellman, 45 ans, maîtrise de gestion (1992) et DEUG sciences économiques (1990) de l’université Paris-Dauphine, a réalisé le parcours suivant :

* 2011-2013 : Régime Coach (groupe Dukan), directeur général.

* 2010-2011 : Poker Media System, président-directeur général.

* 2006-2010 : 2020 Patrimoine Finance, directeur délégué, cofondateur.

* 2005-2009 : Montaigne Fashion Group, président-directeur général.

* 1997-2003 : Bourse Direct, fondateur, président-directeur général (2000).

* 1996-1997 : Fimatex (devenu Boursorama, groupe Société générale), responsable des marchés.

* 1993-1996 : Banque Colbert, responsable de la table des marchés.

* 1990-1993 : Financière Abax, début de carrière comme responsable des marchés.

Réseau ferré de France : Directeur général adjoint Finances et Achats

Madame Odile Fagot est nommée directeur général adjoint Finances et Achats du Réseau ferré de France, à compter de mars 2014. Elle est sous la responsabilité directe de Monsieur Alain Quinet, directeur général délégué.

Odile Fagot, 54 ans, expert-comptable (1986), licence de droit privé de l’université d’Angers (1984), maîtrise de gestion de l’université de Clermont-Ferrand (1983), a réalisé le parcours suivant :

* 2012-2014 : SNCF, directeur de la région Nord Pas-de-Calais.

* 2009-2012 : SNCF, directeur régional Paris-Est.

* 2004-2009 : SNCF, directeur de Corail Intercités.

* 2003-2004 : SNCF, directeur délégué voyageurs de la région de Nantes.

* 2000-2002 : SNCF, directeur comptable groupe.

* 1999-2000 : SNCF, directeur financier du Transilien.

* 1997-1999 : SNCF, contrôleur de gestion.

* 1984-1997 : Arthur Andersen, début de carrière comme auditeur et conseil.

Natixis Assurances : Responsable de l’ingénierie financière au sein de la direction Investissements, risques et ingénierie financière

Monsieur Thomas Rivron est promu responsable de l’ingénierie financière au sein de la direction Investissements, risques et ingénierie financière de Natixis Assurances, à ce poste depuis janvier 2014.

Thomas Rivron, 38 ans, MSG, DESS assurance, finance et risques de l’université Paris-Dauphine, magistère d’actuariat du CNAM, a réalisé le parcours suivant :

* 2010-2013 : Natixis, a été en charge de la structuration crédit et capital hybride assurances.

* 2006-2010 : BPCE, chef de projet normes actuarielles et financières.

* 2002-2006 : En poste au service Actuariat de Deloitte, puis de Watson Wyatt Worldwide (2005).

* 2001-2002 : BNP Paribas, début de carrière sur les risques de marché et opérationnels.

Anthenor Partners : Responsable administratif et financier

Monsieur Ambroise Masson est nommé responsable administratif et financier d’Anthenor Partners, à ce poste depuis mars 2014. Il est sous la responsabilité directe de Monsieur Philippe Duclos, senior partner.

Ambroise Masson, EDHEC (2012), ingénieur de l’ISEN Lille (2009), occupait dernièrement le poste d’auditeur chez PwC.

“Donner à des non-gestionnaires une formation leur permettant de manager la performance d’une entreprise”, Christopher HOSSFELD, Directeur Scientifique du MS Management de la performance opérationnelle et financière, l’ESCP Europe

10 mars 2014

Est-ce que vous pouvez nous présenter le Mastère Spécialisé Management de la performance opérationnelle et financière ?

Il a été créé en 1996 après avoir constaté une forte demande des entreprises pour des contrôleurs de gestion.
Depuis nous avons élargi cette mission pour procurer à nos participants une double compétence: après une formation initiale non-gestionnaire (ingénieur), à l’issue de ce Mastère Spécialisé ils auront une compétence managériale pour mesurer et piloter la performance d’une entreprise.
Combien avez vous de promotions ?

Nous avons 17 promotuions.
Quel est l’objectif de la formation ?

Donner à des non-gestionnaires une formation leur permettant de manager la performance d’une entreprise, d’une activité, d’un service, d’une business unit grâce à leur double compétence.
Quels sont les points forts du programme ?

Une vision transversale de l’entreprise où toutes les fonctions sont abordées sous l’angle du management de la performance.
Un corps professoral constitué d’environ 60% de professeurs d’ESCP Europe et d’environ 40% de professionnels. Ces derniers sont experts et travaillent dans le domaine qu’ils enseignent; parmi eux on trouve un certain nombre d’anciens du programme.
Une pédagogie variée: cours classiques, études de cas, projets individuels et de groupes …

Environ 30% des cours se font en anglais.
Quels sont les profils des étudiants ?

Ce sont principalement des non-gestionnaires, notamment des ingénieurs, mais parfois aussi des gestionnaires qui avaient auparavant une spécialisation autre que “les chiffres” (informatique, marketing). En moyenne, un quart des étudiants sont des étrangers.
Comment est composé le corps enseignants ?

Environ 60% de professeurs d’ESCP Europe et d’environ 40% de professionnels.
Quelles sont vos relations avec les entreprises ?

Nous avons des relations étroites pendant la période de cours de la formation (interventions de professionnels) mais aussi par rapport à la mission professionnelle qui est un élément important de ce programme.
Nous avons des collaborations pour aider aux étudiants de bien définir leur projet professionnel et de trouver la mission qui leur plait (simulations d’entretiens, atelier CV, réunions sur des métiers …) et des collaborations pour proposer des missions (envoi ciblé des CV, rencontres …).
Que deviennent vos anciens ? Est-ce que vous avez des exemples ?

Environ un tiers travaille ou à évolué (Directeur Financier) à partir du contrôle de gestion, un tiers dans l’audit (grands cabinets d’audit; audit interne Accor) et le conseil (consultant senior chez Bain ou McKinsey; création d’entreprise de conseil en optimisation des coûts) et un tiers dans des fonctions très diverses (marketing, RH) avec néanmoins une prépondérance pour le secteur financier (banque et assurance; ingénierie financière, gestion de risques).
Est-ce que votre formation est accessible également en formation continue ?

Non.
Comment procédez vous pour faire évoluer votre programme ?

Le programme évolue en fonction du marché de travail et des nouveautés académiques. Nous échangeons avec les entreprises et les anciens pour suivre l’actualité et les évolutions du monde professionnel et adaptons si nécessaire le programme. Les professeurs intègrent dans leurs cours également les derniers résultats de recherche dans leur domaine pour former des participants qui pourraient faire des propositions de pratiques et connaissances nouvelles aux entreprises.


Christopher HOSSFELD est Directeur Scientifique du Master Spécialisé « Management de la performance opérationnelle et financière » à ESCP Europe.
Après avoir fait ses études et son doctorat en Allemagne, il est depuis 2001 Professeur Associé au département Financial Reporting and Audit.
Ses domaines d’expertise sont l’information financière (internationale) ainsi que l’information financière et la réglementation bancaire. Il enseigne ces sujets dans les différents programmes de l’école : Master, Master Spécialisé, MBA et Formation permanente.
Ses recherches portent notamment sur les aspects d’harmonisation internationale de l’information financière et se manifestent dans de nombreuses publications dans des revues spécialisées.
Il est également auteur ou co-auteur de plusieurs ouvrages dans les domaines précités.

Avis Recruteur: Johanna , Auditrice junior, Deloitte

10 mars 2014

Johanna , Auditrice junior, Deloitte Une très bonne expérience

Quelle est votre fonction ?

J’étais auditrice junior chez Deloitte pendant 2 ans en apprentissage. Après avoir obtenu un master CCA je continue mes études en master spécialisé à l’ESCP.

Quel est le bilan de vos années “Deloitte” ?

Une très bonne expérience. Ces années ont été très formatrices et m’ont permis de découvrir différents types d’organisations et de structures. C est un job idéal pour se lancer dans la vie professionnelle, d’autant plus que l’on est à la fois encadré et autonome dans ce cabinet.

Quelles sont les compétences que vous avez pu développer ?

J’ai pu développer un bon sens du relationnel, indispensable pour récupérer les informations auprès du client. J ai pu développer également une forte capacité d’intégration car en tant qu’auditeur (dans les petites et moyennes structures), nous sommes chez un client différent chaque semaine, avec une équipe différente.
On acquiert aussi forcément le sens des priorités.

Quels sont les points forts de l’entreprise selon vous ?

Les points forts du cabinet sont : la diversité (en termes de cursus pédagogiques, expériences professionnelles, origines, nationalités etc) ce qui enrichie les équipes. L’autre point fort du cabinet est sa notoriété.

Qu’avez-vous particulièrement apprécié (ambiance de travail, culture, management….) ?

Ce que j’ai apprécié le plus: la culture d’entreprise et les facilités dont on dispose (apprentissage des langues, formations, cadre de travail etc.).

+ D’avis sur Deloitte

Déposer un avis sur Deloitte

Les nominations de la semaine en banque, finance, assurance.

10 mars 2014

Globe Groupe : Directeur financier et développement

Monsieur Patrice Duquennoy est nommé directeur financier et développement de Globe Groupe, à ce poste depuis mars 2014, sous la responsabilité directe de Monsieur Jérémy Dahan, président fondateur. Il est ainsi chargé de consolider les projets de développement en cours et d’accélérer l’implantation à l’international.

Patrice Duquennoy, 48 ans, DESCAF de Rouen Business School (1988), INSEAD/Columbia University (New York), a réalisé le parcours suivant :

* 2012-2013 : Amazon.fr, directeur financier.

* 2010-2012 : Sephora, directeur administratif et financier EMEA.

* 2001-2010 : Moët-Hennessy (à San Francisco, Hong-Kong, puis Tokyo), directeur financier puis directeur général adjoint.

* Début de carrière au sein de la maison Parfums Givenchy du groupe LVMH.

Conseil général du Calvados : Directeur général adjoint finances et moyens

Monsieur Antoine Lafargue est nommé directeur général adjoint finances et moyens au sein du Conseil général du Calvados, à ce poste depuis février 2014, en remplacement de Monsieur Jean-Marie Guerin. Il est sous la responsabilité directe de Monsieur Frédéric Ollivier, directeur général des services.

MEDEF : Directeur général adjoint en charge de l’organisation, secrétaire général

Madame Carole Ozenne est nommée directeur général adjoint en charge de l’organisation, secrétaire général du MEDEF, à ce poste depuis février 2014, en remplacement de Monsieur Hubert de l’Estoile.
Carole Ozenne, 37 ans, mastère de management urbain, environnement et services de l’ESSEC (2000), DEA des institutions politiques et politiques publiques (1999) et maîtrise de sciences politiques (1998) de l’université Paris-I, licence de philosophie de l’université Paris-IV (1997), a réalisé le parcours suivant :

* 2013-2014 : Ricol Lasteyrie Corporate Finance, chargé de développement.

* 2012-2013 : Ministère de l’Economie, des Finances et du Commerce extérieur, directeur général du Commissariat général à l’internationalisation des entreprises.

* 2010-2012 : Cabinet du ministre de la Ville, Maurice Leroy, conseiller relations entreprises et attractivité pour le projet Grand Paris.

* 2010-2010 : Cabinet du ministre de l’Espace rural et de l’aménagement du territoire, conseiller en charge du développement économique durable, des mutations économiques et des transports.

* 2006-2010 : Communauté d’agglomération de la région de Compiègne, directeur de la stratégie et de la promotion du territoire.

* 2003-2006 : Ville de Chantilly, directeur général des services.

* 2002-2003 : Dexia, auditeur interne.

* 2000-2002 : Arthur Andersen, début de carrière comme consultant.

DCB International : Directeur des programmes

Monsieur Bertrand Rudigoz est nommé directeur des programmes de DCB International, à ce poste depuis février 2014, sous la responsabilité directe de Monsieur Julien Rollet, directeur général. Il est ainsi en charge de la direction des 3 responsables de programmes et du service administratif du groupe.
Bertrand Rudigoz, 41 ans, a réalisé le parcours suivant :

* 2007-2014 : Arcade, directeur d’agence Rhône-Alpes.

* 2000-2007 : Vinci Immobilier, directeur de programmes.

Sage : Directeur marketing produits de la division Experts-Comptables France

Madame Brigitte Billerot est nommée directeur marketing produits de la division Experts-Comptables France de Sage, à ce poste depuis février 2014. Elle est sous la responsabilité directe de Monsieur Xavier des Roseaux, directeur général de la division Experts-Comptables France. Elle est ainsi chargée de développer la stratégie produits-services et de la mettre en cohérence avec la vision globale de Sage.

Brigitte Billerot, 54 ans, diplômée du CPA, executive MBA du groupe HEC (1996), a réalisé le parcours suivant :

* 2013-2013 : Conseil supérieur de l’Ordre des experts-comptables, chargé de mission à l’innovation managériale et technologique.

* 2006-2011 : EBP Informatique, responsable marketing grands comptes et prescription.

* 2003-2006 : Consultant dans une agence de communication.

* 2003-2003 : Logam informatique (éditeur de logiciels d’états financiers, d’aide à la décision et de télédéclaration des taxes racheté depuis par le groupe Cegid), directeur marketing-communication.

* 1989-2002 : CCMX (éditeur de logiciels de gestion et systèmes d’information), successivement responsable de la promotion des ventes, chef de marché au sein de la direction du marketing, et directeur marketing de la Business Unit Experts et PME.

Les activités de gestion de patrimoine sont en plein développement , Jean MOUSSAVOU, responsable du Mastère Spécialisé Gestion Patrimoniale et Financière, France Business School.

25 février 2014

Est-ce que vous pouvez nous présenter le “Master Spécialisé Gestion Patrimoniale et Financière” (date et contexte de création) ?

La création du MS Gestion Patrimoniale et Financière (GPFI) en septembre 1994 à France Business School (FBS) – Campus de Brest (ex ESC BRETAGNE Brest) est une réponse à la demande et aux transformations de l’environnement :

- D’une part, les activités de gestion de patrimoine sont en plein développement et la masse de patrimoine à gérer suit une tendance croissante. Plusieurs facteurs vont en effet influencer de façon positive et durable l’évolution de ce secteur d’activité. Notamment, les insuffisances du système de retraite par répartition et le développement potentiel des régimes de retraite complémentaire par capitalisation, le vieillissement de la population et la croissance de la part du revenu qu’elle consacre à l’épargne, la sophistication et les changements fréquents de la fiscalité et de l’offre de produits d’épargne et d’assurance.

Tous ces facteurs vont conduire de plus en plus de personnes à recourir aux services de professionnels de la gestion patrimoniale et financière dans la perspective d’investir pour se constituer un revenu supplémentaire pendant la retraite. Plus largement, le papy-boom, conséquence prévisible du baby boom de l’après-guerre, de l’allongement de l’espérance de vie qui provoque un vieillissement démographique, transforment fondamentalement la pyramide des âges de la population française avec une évolution des besoins de couverture liés au vieillissement et à la dépendance.

- D’autre part, il est largement admis qu’en France, les PME constituent l’essentiel du tissu économique et contribuent de manière importante au développement de l’emploi et des territoires. Or, face à des exigences économiques de plus en plus nombreuses, les chefs d’entreprises se retrouvent avec de nouvelles donnes pour gérer à la fois leur activité professionnelle et leur budget personnel.

La gestion du patrimoine des dirigeants et celui de leurs entreprises constitue en cela un sujet important. Elle soulève en effet des problématiques liées non seulement à la création de l’entreprise, à son développement ou au maintien de sa pérennité et, enfin, à sa transmission.

Combien avez vous de promotions ?

Le MS GPFI forme cette année la 20ème promotion depuis sa création.

Quel est l’objectif de la formation ?

Objectifs : double-compétence ou spécialisation; actualisation ou complément de compétences.
L’objectif du MS GPFI est de répondre à la fois aux attentes de candidats souhaitant intégrer des équipes spécialisées en gestion patrimoniale et financière, mais aussi aux attentes des dirigeants, créateurs et repreneurs d’entreprises souhaitant obtenir les conseils de ces experts formés par notre institution dans le cadre de leur activité professionnelle, ou tout simplement pour arbitrer ou aménager leur patrimoine privé ou professionnel.

Le MS GPFI constitue également une réponse à la demande des professionnels souhaitant mettre à jour ou approfondir leurs connaissances dans le cadre de la formation continue. Cette optique est d’autant plus vraie que depuis quelques années, le législateur a adopté des mesures sans précédent concernant la qualification des acteurs et les conditions d’exercé des activités de conseil en gestion de patrimoine et de conseil en investissement financier. Plus que jamais, une solide préparation sanctionnée par un diplôme est nécessaire.

Quels sont les points forts du programme ?

Parcours

• Certification RNCP Niveau I

• Une approche globale des enseignements permettant d’intégrer les dimensions commerciale, juridique, fiscale et financière

• Une approche pédagogique fondée sur des études de cas et des mises en situation

• Une préparation à la Certification professionnelle de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF)

• une parfaite connaissance et maîtrise du progiciel « BIG Expert », incontournable dans l’exercice de la profession de Gestionnaire de Patrimoine

• Un Suivi individuel dans la construction du projet professionnel

• La possibilité de suivre le cursus en VPP ou en VAE

Connections avec le monde de l’entreprise

• Un réseau de professionnels impliqués dans l’enseignement

• Des objectifs pédagogiques adaptés au marché : association des professionnels à la conception et à la modification périodique du programme au sein d’un comité de pilotage

• Un format « part-time » favorisant l’insertion professionnelle

• Une visite pédagogique d’entreprises de la profession

• Une expertise reconnue par les professionnels

• Financement

• Accompagnement dans les dossiers de financement (DIF, CIF, FONGECIF, prêt étudiant…)

• Possibilités de financement par l’entreprise (contrat de professionnalisation, contrat de qualification)

• Pour aller plus loin

• Module à la Carte pour les professionnels

Quels sont les profils des étudiants ?

En formation initiale / continue en un an :

Sont recevables les dossiers dont les candidats sont titulaires d’un diplôme de niveau Bac+5 et les candidats titulaires d’un diplôme de niveau Bac+2 avec trois années d’expérience professionnelle.

Sont également recevables les dossiers dont candidats sont titulaires d’un des diplômes suivants :

Diplôme d’ingénieur habilité par la Commission des titres d’ingénieurs (CTI),

Diplôme d’une des écoles de management habilitées à délivrer un diplôme conférant à son titulaire le grade de master,

Diplôme de troisième cycle (DEA, DESS, Master professionnel, Master recherche) ou diplôme équivalent dont la liste est arrêtée par la Conférence des Grandes Ecoles (diplômes professionnels cohérents avec le niveau Bac + 5),

Diplôme de maîtrise ou équivalent (année M 1 réussie) pour les auditeurs justifiant d’au moins trois années d’expérience professionnelle,

Diplômes étrangers équivalents aux diplômes français exigés ci-dessus.

En Validation des Acquis par l’Expérience :

3 ans minimum d’expérience professionnelle dans le domaine du droit, de la comptabilité/finance et de l’économie.

Comment est composé le corps enseignants ?
Le MS GPFI atteste d’une qualité pédagogique reconnue

-Faculté de haut niveau : Professeurs et professionnels

- Pédagogie basée sur l’alternance de la théorie et de la pratique

Quelles sont vos relations avec les entreprises ?

Des professionnels sont associés à la conception du programme au sein d’un comité de pilotage, qui veille à l’adéquation de la formation avec les besoins des entreprises et les évolutions des métiers et du secteur (Audit Patrimoine Courtage ; BFT Gestion ; Ecofi Investissements ; Expectra ; Federal Finance ; La Banque Postale ; Société Générale ; West Courtage ; etc.).

Il existe également un partenariat avec deux organismes les plus importants, en France, dans le secteur de la Gestion de Patrimoine, à savoir :

• l’Association Nationale des Conseillers Financiers (ANACOFI)

et,

• l’Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés (CGPC).

Pour former leurs adhérents (contraintes de mise à jour des connaissances)

Que deviennent vos anciens ? Est-ce que vous avez des exemples ?

Les types d’emplois accessibles aux diplômés du MS GPFI peuvent être classifiés à l’intérieur de cinq secteurs ci-dessous :

- Secteurs Bancaire et de l’Assurance

- Secteur de gestion d’actifs financiers (Asset management)

- Secteur du Conseil en Gestion de Patrimoine Indépendant (CGPI)

- Entreprises industrielles et commerciales (EIC) (au sein de directions administratives et financières)

- Cabinets d’audit ou de conseil

Les principales appellations des fonctions couvrant le champ professionnel des diplômés du MS GPFI sont les suivantes :

- Conseiller en gestion de patrimoine indépendant (CGPI)

- Conseiller en investissements financiers

- Manager en gestion d’actifs financiers (Asset Manager)

- Manager des ventes de produits financiers

- Auditeur financier

Témoignages :

«J’ai été séduite par la cohérence du programme. Alors que les Mastères, pour la plupart, sont spécialisés dans un domaine spécifique d’une profession, celui-ci aborde tous les aspects nécessaires pour exercer dans la gestion de patrimoine (droit, finance, marketing, économie, etc.). L’enseignement est dispensé par des professionnels qui nous donnent toutes les armes pour réussir dans le monde du travail. Ce Master est donc transversal et professionnalisant.»

N. K. – Promotion 2010 - 2011

« Ce Master est en adéquation totale avec le métier de Conseil en Gestion de Patrimoine.

En tant que professionnelle indépendante, j’ai apprécié la variété des cours ainsi que les intervenants qui sont de grande qualité.

Cette formation m’a permis d’approfondir certaines compétences et d’en acquérir des nouvelles. »

M. P. – Promotion 2009-2010

Est-ce que votre formation est accessible également en formation continue ?

La formation s’adresse également aux professionnels souhaitant mettre à jour ou approfondir leurs connaissances dans le cadre de la formation continue et/ou de la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Parce que les évolutions des techniques, du contexte économique et réglementaire nécessitent une réactualisation régulière des savoirs et des compétences, il est également possible aux professionnels de suivre certains modules à la carte

Comment procédez vous pour faire évoluer votre programme ?

Un système de veille mis en place pour ajuster le contenu du programme aux évolutions des métiers et/ou fonctions visés par le MS GPFI. Le système de veille mis en place repose sur la coexistence de deux comités : le Comité de Pilotage de Programme (CPP) et le Comité Académique de Programme (CAP). La coexistence de ces deux comités joue le rôle de Conseil de Perfectionnement. Le CPP a pour mission est de :

-valider la pertinence du programme

-vérifier l’adéquation entre les fonctions / métiers ciblés et le contenu des enseignements, les écarts pouvant conduire à faire évoluer ou ajuster le contenu du programme,

-faire de la prospective pour les métiers et l’emploi.

Il se compose de représentants d’entreprises reconnues dans le domaine de la formation et d’experts scientifiques reconnus par leurs pairs.

Le CAP intervient comme instance d’échanges de la communauté académique relative au contenu du programme du MS GPFI. Il a principalement pour mission de veiller à l’assurance qualité de ce programme ce qui inclut de participer :

- à la détermination des objectifs d’un programme,

- à la détermination des modalités pédagogiques (modules, autres expériences pédagogiques),

- à la prise en compte de la mesure des acquis d’apprentissage,

- à la proposition de mesures d’amélioration.

Il est composé d’enseignants, internes ou externes à l’école, et d’experts ayant une expérience pédagogique. La composante interne est constituée d’enseignants-chercheurs des matières les plus importantes du programme.


Jean MOUSSAVOU, responsable du Mastère Spécialisé Gestion Patrimoniale et Financière

Docteur en Sciences de Gestion de l’Université de Paris Dauphine, Jean MOUSSAVOU a été Consultant Asset Management avant de rejoindre France Business School – Campus de Brest (ex Esc-Bretagne-Brest) en tant qu’enseignant-chercheur en finance. Il a également exercé aux Instituts d’Administration des Entreprises (IAE) des Universités de Poitiers et de Tours respectivement en tant que Chargé de cours et Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche (ATER).

Les nominations de la semaine en banque, finance, assurance.

24 février 2014

Fed Finance : Manager de Fed Finance

Madame Christel Joly est promue manager de Fed Finance, à ce poste depuis janvier 2014. Elle est sous la responsabilité directe de Monsieur Mathieu Blaie, directeur régional Comptabilité et Finance d’entreprise. Elle est ainsi en charge de l’encadrement d’une équipe de 4 consultants et du développement de l’offre en Ile-de-France.
Christel Joly a réalisé le parcours suivant :

* 2009-2013 : Fed Finance, consultant puis consultant senior (2012).
* Début de carrière au sein d’un cabinet de conseil en développement commercial au sein de la division Recrutement.

Jones Day Paris : Co-chair
Monsieur Alban Caillemer du Ferrage est promu co-chair au sein du cabinet Jones Day Paris, à ce poste depuis janvier 2014. Il conserve par ailleurs sa fonction d’associé au sein de la pratique Banking & Finance, poste qu’il occupe depuis 2012. Il est notamment en charge de la pratique sur la zone Europe.
Alban Caillemer du Ferrage, 45 ans, membre du Barreau de Paris, master-II droit privé général et droit des affaires de l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne (1993), a réalisé le parcours suivant :

* Depuis 2012 : Jones Day, associé au sein de la pratique Banque et Finance.
* 2002-2012 : Gide Loyrette Nouel, avocat associé.
* 1996-2001 : Gide Loyrette Nouel, collaborateur.
* 1995-1996 : Allen & Overy (à Londres), début de carrière au sein du département International capital markets.

Caisse d’épargne Rhône-Alpes : Directeur de l’audit
Mademoiselle Marion Rouso est promue directeur de l’audit de la Caisse d’épargne Rhône-Alpes, à ce poste depuis février 2014, en remplacement de Madame Marie-Laure Dewulf-Basdevant. Elle est sous la responsabilité directe de Madame Stéphanie Paix, président du directoire. A ce titre, elle rejoint le comité exécutif de la Caisse d’épargne Rhône-Alpes.
Marion Rouso, 37 ans, ESCP Europe (1999), a réalisé le parcours suivant :

* 2012-NC : Caisse d’épargne Rhône-Alpes, directeur de région commerciale.
* 2010-2012 : Banque populaire du Nord, directeur de région commerciale.
* 2007-2010 : Banque populaire du Nord, directeur financier.
* 1999-2007 : Banque fédérale des Banques populaires, inspecteur puis chef de mission.

Fed Finance : Directeur de l’équipe Finance de marché
Madame Karine Favreau est promue directeur de l’équipe Finance de marché de Fed Finance, à ce poste depuis janvier 2014. Elle est sous la responsabilité directe de Monsieur Vincent Picard, associé département Banque et marchés financiers du Groupe Fed. Elle est ainsi chargée d’assurer le recrutement, la coordination du développement commercial et l’encadrement de l’équipe en place sur les métiers de la Finance de marché.

Karine Favreau, France Business School, a réalisé le parcours suivant :
* 2007-2013 : En poste chez Fed Finance.
* 1998-2007 : Début de carrière dans le recrutement pour le secteur Industriel puis pour le secteur Financier (2000).

MutRé : Directeur technique, financier et des risques
Monsieur Vincent Régnier est nommé directeur technique, financier et des risques de MutRé, à ce poste depuis février 2014. Il est sous la responsabilité directe de Monsieur Didier Legrand, directeur général et directeur de la souscription.
Vincent Régnier, 45 ans, Institut des actuaires (1999), occupait depuis 2007 le poste de senior manager au sein du département Actuariat du cabinet EY.

Avis Recruteur: Tuan-Anh Bui , Analyste/recetteur, BNP Paribas

21 février 2014

Tuan-Anh Bui , Analyste/recetteur, BNP Paribas Le point fort de la BNP est situé au niveau de la rigueur

Tout d’abord, je suis prestataire extérieur en mission à la BNP BDDF depuis février dernier.
J’occupe une fonction d’analyste/recetteur.

Plus précisément, je suis responsable de la partie modélisation UML pour un projet en monétique et en parallèle, j’effectue une tâche de recette MOE pour vérifier la qualité des livrables.

Etant jeune diplômé, je n’ai pas encore assez d’expérience au sein de la BNP pour donner un avis objectif sur l’entreprise.

Mais pour le moment, je suis assez satisfait de l’ambiance interne, tant sur le plan relationnel que le plan professionnel.

Grâce à ce poste, j’ai pu développer un esprit de synthèse, nécessaire pour faire de bonne modélisation à partir des besoins du client. Mais aussi mon relationnel.

Il ne faut pas surtout pas oublier que le relationnel est très important dans le milieu professionnel car il reflète notre image ainsi que notre caractère personnel.

Le point fort de la BNP est situé au niveau de la rigueur car tout est normalisé. Ce qui oblige les collaborateurs à être rigoureux dans ce qu’ils font.

Pour finir, selon moi, il n’y a pas de “culte du chef” au sein des groupes de projet à la BNP.

Le chef de projet comme ceux qui l’entourent sont toujours présents pour nous épauler en cas de difficulté. Et de temps à autre, des sorties au restaurant (ou autre) sont organisées entre collègues, ce qui favorise la cohésion sociale.

+ D’avis sur BNP Paribas

Déposer un avis sur BNP Paribas